Présentation

samedi 7 août 2010
par  Webmaster
popularité : 54%

Qu’est-ce que le football américain ? C’est un sport de défi collectif alliant la puissance physique à l’intelligence tactique.

1 Quel est le gabarit qu’il faut pour jouer ?1

De par la diversité des habilités physiques requises, tout le monde, quelque soit sa morphologie, peut trouver sa place au sein d’une équipe de football américain.

1 Pourquoi y a-t-il autant de joueurs dans une équipe ?1

Le football américain oppose sur le terrain deux équipes de onze joueurs en D1, D2 et NFL, et 9 en D3. Chaque équipe peut aligner jusqu’à 45 joueurs sur la feuille de match. Ce grand nombre s’explique par le fait que chaque joueur évolue dans une escouade spécifique (attaque, défense, équipes spéciales) et occupe un rôle bien particulier au sein de celle-ci. D’où, lors de changement de possession du ballon, les permutations massives sur le terrain.

1 C’est quoi le but du jeu ?1

Un match se déroule en quatre quart-temps de 12 minutes. Le but du jeu consiste à marquer des « touchdown », c’est-à-dire, entrer dans la zone d’en-but (appelé aussi end-zone) adverse en possession de la balle (pas besoin d’aplatir). Un touchdown vaut 6 points. Après un touchdown, l’équipe qui vient de marquer dispose d’une transformation qu’elle peut effectuer de deux manières différentes :
- Envoyer le ballon entre les poteaux par un coup de pied pour une valeur de 1 point.
- Tenter d’entrer de nouveau dans l’end-zone adverse en possession de la balle pour une valeur de 2 points.

Elle redonne ensuite la balle à l’adversaire, en effectuant un coup de pied d’engagement.

Il existe une autre manière de marquer des points pour l’équipe d’attaque, le « Field goal » ! Cette action consiste à envoyer le ballon entre les poteaux par un coup de pied pour une valeur de 3 points. Cependant, si la tentative est ratée, l’équipe d’attaque doit rendre le ballon à l’attaque adverse à l’endroit du coup de pied.

Il est aussi possible pour l’escouade défensive de marquer des points, si elle arrive à plaquer un joueur adverse dans sa propre zone d’en-but, elle effectue un « Safety », qui lui a une valeur de 2 points.

1 En fait, c’est un peu comme du rugby ?1

Le football américain y est souvent comparé. Pourtant, la différence est bien nette ! Tout d’abord, la passe en avant est autorisée afin de permettre à l’escouade offensive de progresser par la voie aérienne. Lorsque l’on veut progresser par du jeu au sol, les joueurs attaquants sont autorisés à bloquer leurs adversaires pour faciliter la progression du ballon.

1 Ça à l’air un peu dangereux !1

Contrairement aux idées reçues, ces blocks sont permis sous certaines conditions. Aucun block ne peut se faire dans le dos. Tous doivent être réalisés de face ou de côté selon certaines techniques autorisées (utilisation des avant-bras, corps-obstacle,...).

De plus, les nombreuses protections obligatoires (casque, épaulière, protège-dents, coccyx, hanche, cuisse et genoux), des règles de jeu spécifiques et strictes visant à protéger l’intégrité physique du joueur, ainsi qu’un corps arbitral bien représenté (entre trois et sept arbitres) lors d’une rencontre, font du football américain un des sports collectifs le plus protégé.

1 Bon d’accord, mais comment ça se passe ?1

Une action se termine si le joueur portant la balle est plaqué, s’il sort ou se fait sortir en touche ou si une passe en avant n’est pas rattrapée. L’action suivante part où le ballon s’est immobilisé (pour une passe incomplète (passe en avant non rattrapée), on repart du point de départ du ballon.

Le football américain est un jeu de gagne terrain. Pour avancer et ainsi marquer un touchdown, l’escouade d’attaque dispose de quatre tentatives (appelées aussi « down ») pour avancer de 10 yards (9,15m). Si le contrat est rempli (que ce soit à la première tentative ou à l’ultime), elle dispose de nouveau de quatre tentatives pour avancer de 10 yards, et ainsi de suite.

Si elle ne parvient pas à avancer de 10 yards en quatre tentatives, l’équipe d’attaque doit alors rendre la balle à l’attaque adverse et céder sa place sur le terrain à son escouade défensive. L’escouade défensive doit, elle, empêcher l’équipe d’attaque adverse de réussir à avancer 10 yards en quatre tentatives.

1 Pourquoi c’est si long entre chaque action ?1

Cela est dû au système de gagne terrain, chaque centimètre gagné ou perdu a son importance. C’est pourquoi, lorsqu’une action se termine, les joueurs des deux équipes présentes sur le terrain se rassemblent respectivement afin d’établir une stratégie pour la prochaine action. On appelle cela un « huddle ». Cet aspect stratégique fait un peu ressembler un terrain de football américain à un échiquier. Chaque joueur possède chez lui un livret regroupant l’ensemble des combinaisons (appelé « cahier de jeu ») qu’il doit connaître afin de savoir quel est son rôle dans les différentes stratégies misent en place.

1 Comment faire pour enrayer l’attaque...1

La défense dispose de quelques actions pour se faire remarquer :

- Le sack : action convoitée par les hommes de lignes, le sack consiste à plaquer le quarterback avant que celui-ci ne décoche sa passe pour un de ses receveurs, ou qu’il confie la balle à un de ses coureurs.
- L’interception : convoitée par l’ensemble de la défense, l’interception permet à l’escouade défensive de devenir attaquante le temps d’une action et donc de marquer des points.
- Le fumble : provoquer un fumble ; c’est-à-dire la perte du ballon des mains du porteur, celui-ci ainsi libéré devient accessible à tous. Si la défense s’en empare elle permet à son attaque de revenir sur le terrain.
- Le safety : également très convoité par la défense, le safety consiste à plaquer un joueur adverse dans sa propre zone d’en-but. Cette action permet à la défense de marquer 2 points, mais permet aussi de garder la possession du ballon lors du kick-off.

1 Les équipes spéciales1

Ces unités entrent en jeu à l’occasion de situations bien spécifiques. Il existe des formations différentes pour effectuer les coups de pied d’engagement, de dégagement ainsi que les fields goal. Une « special team » défensive est aussi mise en place à l’occasion de chacune de ces situations offensives. Elles agissent pour empêcher l’équipe adverse de marquer ou pour remonter le ballon le plus efficacement possible dans le cas d’un coup de pied d’engagement ou de dégagement.

- Le Kick-Off : coup de pied d’engagement frappé en début de premier et troisième quart temps, ainsi que lorsqu’ une équipe vient de marquer.
- Le Field Goal : cette phase de jeu est rencontrée lors d’une 4e tentative. L’attaque évalue alors ses chances de parvenir à franchir les yards manquants, si elle estime ses chances infimes, mais qu’elle est suffisamment bien placée, elle peut alors choisir de tenter de frapper le ballon entre les poteaux et ainsi marquer 3 points. En cas d’échec, les adversaires repartiront de l’endroit ou a été tapé le coup de pied.
- Le Punt : lorsque l’attaque arrive en 4e tentative et qu’elle n’est pas en assez bonne position pour tenter un field goal, elle se retrouve alors dans une situation inconfortable. En effet, si elle ne parvient à passer les yards manquants, elle devra alors, rendre la balle à l’adversaire. D’ où un choix tactique très important : jouer la 4e (avec les risques que cela comporte) ou punter. Alternative peu appréciée de l’escouade offensive, ce coup de pied de dégagement reste bien souvent la solution la plus raisonnable.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Présentation

Agenda

<<

2017

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois