Sur le Web, ces 30 derniers jours

mardi 17 octobre 2017

  • TDA Podcast n°200 : c’est la fête pour la 200e !

    L’épisode 200 est là ! Déjà !

    Pour fêter ça, on écourte un peu le tour d’horizon des matchs de la semaine, pour revenir un peu sur ce qui c’est passé depuis le lancement de l’émission en 2011. Surtout, on consacre une grande partie de l’émission aux questions de nos auditeurs sur FB Live.

    Bonne écoute… ou bon visionnage !

    Audio

    Vidéo

    Écoute et abonnement

    Pour les utilisateurs d’iTunes, le podcast est disponible dans l’iTunes store. Sur Android et iOS, le podcast est notamment disponible sur Stitcher.

    Vous pouvez directement faire clic droit et enregistrer sous sur ce lien pour télécharger directement le Podcast : Téléchargement direct.

    Envie de sortir pour regarder la NFL ?

    Notre partenaire le Hard Rock Café Paris organise des soirées NFL tous les dimanche à partir de 19 heures. Le 17 septembre, une partie de l’équipe TDActu sera même là pour animer l’avant-match !

    tdabannierehrc


  • Podcast : l’épisode 200 en direct, c’est ici à 19h00 !

    C’est la fête ! Ce mardi, le direct a lieu sur Facebook Live, et on fête la 200e du podcast TDActu !

    Le retour sur les matchs de la semaine est bien là. Ensuite, place aux souvenirs, avec un retour sur les 6 années de l’émission.

    La part belle sera donnée à vos questions, alors n’hésitez pas à nous rejoindre !

    Cliquez ici pour accéder au live !


  • Dominique Rodgers-Cromartie de retour après un match de suspension

    Alors qu’il avait été suspendu il y a 5 jours  à cause d’une mésentente avec son coach principal, Ben McAdoo, à propos de son temps de jeu, Dominique Rodgers-Cromartie est de retour parmi ses coéquipiers. Le cornerback se plaignait notamment de ne jouer que dans le slot et donc de de ne pas jouer suffisamment. Cette suspension avait levé des questions quant à une mauvaise ambiance dans le vestiaire new-yorkais, mais la victoire des Giants face aux Broncos montre que la volonté de se battre est toujours présente dans l’effectif.

    De plus, si Rodgers-Cromartie est de retour, il y a de bonnes chances que les deux parties aient discuté du rôle du cornerback et que tout soit rentré dans l’ordre. Cela n’en restera pas moins une saison compliquée pour les Giants, mais si la défense joue à son niveau et que l’attaque trouve un peu de rythme, les G-men ne se pas faciles à prendre.


  • Jason Pierre-Paul a appris sa dernière célébration d’un enfant de 7 ans

    Si les histoires des danses des joueurs sont parfois un peu tirées par les cheveux, certaines histoires peuvent être très sympathiques.

    Vendredi dernier, Jason Pierre-Paul a rencontré Hayden, un jeune supporter des Giants, âgé de 7 ans, et touché par un cancer.

    Les deux ont pu parler célébrations, et Hayden a montré ses moves au defensive end, qui lui a promis de l’utiliser en cas de sack contre les Broncos. Pari tenu !

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Got three for my boy Hayden tonight and I did his dance, keep fighting buddy. #90PowerCircle

    A post shared by Jason Pierre-Paul (@iamjasonpierrepaul) on

    <script async defer src='http://feeds.feedburner.com/platform.instagram.com/en_US/embeds.js'></script>


  • Quiz : avez-vous bien suivi la semaine 6 en NFL ?

    La semaine 6 en NFL a été riche en rebondissements avec des surprises, des retours au premier plan et des matchs palpitants. Êtes-vous prêt à relever le terrible quiz de la semaine 6? Let’s go.
    <script type="text/javascript" src='http://feeds.feedburner.com/cdn.playbuzz.com/widget/feed.js'></script>


  • [vidéo] Les plus grosses actions de la Semaine 6 en NFL

    103 yards, 96, 75, 45… Il y a encore eu des belles actions très longues en NFL lors de la semaine 6 !


  • Larry Fitzgerald : « Si Adrian Peterson était là depuis le début, j’aurais une bague »

    Avec des « si »… Dimanche, Larry Fitzgerald a vu Adrian Peterson cumuler 134 yards au sol et trouver deux fois la end zone. Alors forcément, cela lui a donné quelques idées.

    « J’aurais aimé qu’il soit là ces 11 dernières années, depuis le début », explique le receveur au site officiel de son équipe. « J’aurais déjà une bague du Super Bowl. Mais l’avoir ici, son leadership, son attitude dans le huddle, je pense que ça a revigoré tout le monde. »

    David Johnson, qui a porté toute l’attaque, ou presque, la saison dernière, appréciera.

    Mais évidemment, imaginer un Peterson au top de sa forme avec Fitzgerald aurait offert une duo exceptionnel aux Cardinals.


  • Twickenham : des nouveautés pour le tailgate et les transports

    La NFL est de retour à Twickenham ce dimanche pour une rencontre entre les Rams et les Cardinals. Après une première expérience la saison dernière, la mythique enceinte de rugby sera encore mieux préparée pour accueillir les supporters NFL.

    NFL UK a annoncé lundi les nouveautés prévues pour cette rencontre. D’abord, la bonne nouvelle est pour les usagers des transports en communs. Le nombre de navettes de bus vers London Waterloo a été doublé ! Des navettes qui ont l’avantage d’être gratuites. Autre bonne idée, une zone de divertissement va être ouverte à côté du stade pendant les 90 minutes suivant le match. Devant le RedZone et avec de quoi se restaurer, il sera possible de laisser le gros de la foule sortir vers les transports, et ensuite rentrer tranquillement.

    Avant la rencontre, le tailgate sera aussi soigné, puisque deux nouvelles zones d’activités et de restauration ont été créées ! De quoi proposer un choix encore plus étendu de menus.

    Pour ceux qui souhaitent encore assister au match, des places sont encore disponibles sur Ticketmaster.


  • [vidéo] Sack Attack ! Jason Pierre-Paul est de retour

    La compilation des meilleurs sacks de la semaine 6, c’est parti !


  • L’affluence au plus bas à Jacksonville

    Les Jaguars ont une équipe séduisante cette saison, avec une grosse défense et le coureur rookie Leonard Fournette pour faire avancer l’attaque.

    Pourtant, les supporters ne sont pas au rendez-vous. Selon le Florida Times-Union, seulement 56 232 spectateurs étaient présents dimanche pour la venue des Rams. Il s’agit de la plus faible affluence à Jacksonville depuis le rachat de la franchise par Shad Khan en 2010.

    Manque d’intérêt ? Boycott de certains supporters à cause des joueurs qui ont posé le genou au sol, et même de Khan, qui a dénoncé le discours de la division de Donald Trump ? Impossible de le savoir avec précision.


  • Le petit dej’ : plusieurs matchs d’absence pour Golden Tate, un retour et un record

    L’actu chaude

    Titans – Colts (36-22) : Jacoby Brissett a calé

    Packers : opération pour Aaron Rodgers, Colin Kaepernick pas (du tout) dans les plans

    Golden Tate devrait rater quelques semaines de compétition

    Après sa blessure à l’épaule contractée contre les Saints dimanche dernier, Golden Tate (WR) devrait manquer quelques matchs de compétition. L’information provient de notre confrère toujours très bien informé, Ian Rapoport. D’après l’IRM passée par le receveur, la blessure serait une entorse ligamentaire de l’épaule. La semaine de repos arrive à point nommée pour Detroit.

    Pro depuis 2010, Tate en était à 36 réceptions pour 363 yards et 2 touchdowns cette saison et ProFootballFocus le notait comme le 5e meilleur receveur de la ligue.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Broncos : Shane Ray est de retour

    Placé sur la liste des blessés en présaison à cause d’un soucis au poignet, Shane Ray (LB) a été sorti de cette liste par les Broncos lundi. Il va donc pouvoir reprendre l’entrainement et être activé dans l’effectif actif. Il est le premier joueur NFL a être rappelé de la liste des blessés cette saison. Une très bonne nouvelle pour Denver, puisqu’il avait réussi 8 sacks en 2016.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Plus de ballons pour Julio Jones

    L’attaque des Falcons n’a pas à la hauteur de ses énormes standards de l’an dernier. Une des solutions pourrait être de cibler un peu plus Julio Jones (WR). Car Dan Quinn a été très clair lundi lorsqu’un journaliste lui a demandé s’il est satisfait du nombre de ballons reçus par son receveur vedette.

    « Non. Pas du tout », a-t-il rétorqué.

    Il n’y a plus qu’à.

    Un record pour Ryan Succop

    Une machine. Lundi soir, Ryan Succop (K, Titans) a réussi son 48e field goal de moins de 50 yards à la suite. Un record NFL. Il en a ensuite ajouté deux à son total. Sa série a commencé en 2014 !

    Les blessures

    Johnathan Allen (DT, Redskins) souffre d’une blessure au Lisfranc (pied) et pourrait manquer un long moment. En conférence de presse, Jay Gruden a dit espérer 3 à 4 semaines sans son rookie, mais une visite chez un spécialiste est encore au programme pour en savoir plus. Il y a au moins une bonne nouvelle pour l’équipe de la capitale, puisque le coach a annoncé que Josh Norman (CB, cotes) devrait pouvoir revenir pour le prochain match.

    – Pas de commotion pour Tyreek Hill (WR, Chiefs) listé avec une blessure à la nuque par les Chiefs.

    Arik Armstead (DE, 49ers) s’est cassé la main, et il va devoir être opéré. Kyle Shanahan a donc annoncé qu’il risque d’être absent pendant une période assez longue.

    Nathan Stupar (ST, Saints) ne reverra pas le terrain cette saison. Selon NOLA.com, il souffre d’une déchirure du ligament croisé antérieur. Le spécialiste des équipes spéciales l’a ensuite confirmé sur Twitter, en assurant qu’il sera de retour plus fort.

    Robert Turbin (RB, Colts) a quitté le match de lundi avec une blessure au coude.

    Dylan Cole (LB, Texans) souffre d’une élongation d’un ischio, selon le Houston Chronicle. Il pourrait être absent pour au moins 4 semaines. Cole a réussi 19 plaquages, 2 interceptions et 1 sack cette saison.

    Bruits de couloirs

    – New Orleans semble chercher à se renforcer au poste de coureur. La franchise de Louisiane a fait passé des tests à Khiry Robinson (RB) qui est actuellement agent libre. Le coureur avait été testé pendant l’été par les Jaguars et les Jets mais sans contrat à la clé. Ce serait un retour aux sources pour Robinson qui avait été enrôlé comme agent libre non drafté par les Saints en 2013 et y avait passé 3 saisons. Il avait ensuite rejoint les Jets avant d’être coupé. En 4 saisons et 29 matchs joués et 3 petites titularisations, Robinson a cumulé 788 yards et 8 touchdowns. Il ne devrait, au mieux, prétendre qu’à un rôle de remplaçant.

    Nolan Carroll (CB) va peut-être trouver un nouveau point de chute. Le cornerback a été testé par les Redksins d’après Ian Rapoport. A 30 ans, il fait parti des vétérans de la ligue. Ancien choix du 5e tour des Dolphins en 2010, il y a joué 4 années. Après une pige de 3 saisons chez les Eagles il a signé un gros contrat de 10 millions de dollars avec les Cowboys en mars 2017 avant d’être coupé début octobre. En 8 saisons chez les pros, il a signé 284 placages, 3 sacks et 8 interceptions dont une retournée pour un touchdown.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Transactions

    C.J. Spiller (RB) a de nouveau signé avec les Chiefs, selon le Kansas City Star.

    Jalin Marshall (WR) a été signé dans le practice squad des Jets.

    Seantrel Henderson de retour à Buffalo

    Suspendu pour les 10 derniers matchs de son équipe pour violation de la politique anti drogue et alcool de la ligue, Seantrel Henderson (OL) a été réintégré dans l’effectif des Bills.


  • NFL 2017 - Ce qu'il faut retenir du week-end...

    Ce qu'il faut retenir du sixième week-end de la saison 2017 de NFL...

    Emmenés par un Carson Wentz des grands soirs (222 yds et 3 TD), les Eagles l'ont emporté à Charlotte contre les Carolina Panthers (28-23). Cam Newton a été intercepté à trois reprises. Ses deux premières interceptions ont rapporté 15 points à Philly. Tous les TD de Philadelphia ont été marqués après la sortie sur commotion cérébrale de Luke Kuechly dans le deuxième quart temps. Les Panthers n'ont gagné que 80 yards au sol, dont 71 par leur quarterback.

    Les Miami Dolphins ont remonté un déficit de 17 points à la mi-temps pour s'imposer chez les Atlanta Falcons (20-17). Deux grossières erreurs des vice-champions en titre ont permis ce retour improbable : un plaquage brutal sur Jay Cutler qui a annulé l'interception lancée par le QB des Dolphins sur la même action (deux jeux après une interférence de passe qui a donné 26 yards gratuits à Miami) et un punt manqué qui a permis aux visiteurs d'égaliser sur FG à 17 partout sur le drive suivant.

    Les Green Bay Packers ont perdu gros chez les Minnesota Vikings : la match (10-23) et surtout Aaron Rodgers, sorti sur blessure à la clavicule dès le deuxième drive de GB. Son remplaçant Brett Hundley s'est fait intercepté sur sa première passe, l'une de ses trois interceptions du week-end, et les Vikes ont marqué sur le drive suivant, en route vers une précieuse victoire contre un concurrent direct de la NFC North.

    Pléthore de points (90) entre les Detroit Lions et les New Orleans Saints. Mark Ingram et Alvin Kamara ont combiné pour 237 yards (sol et air) mais c'est surtout la défense des Saints qui mérite l'Oscar de l'après-midi en forçant cinq pertes de balles des Lions et en marquant par trois fois. Menés 10-45, Detroit a marqué 4 TD consécutifs mais Matthew Stafford s'est ensuite fait intercepté dans sa propre end-zone pour sceller le score final en faveur des locaux (52-38).

    Tom Brady a obtenu sa 187ème victoire en saison régulière mais le nouveau record NFL a été obtenu dans la douleur. Les Patriots ont du remonter un déficit de 14 points pour égaliser face aux New York Jets juste avant la mi-temps. Un TD de Rob Gronkowski, qui faisait son retour après avoir manqué le match à Tampa Bay pour cause de blessure, a mis New England devant au tableau d'affichage en début de troisième quart temps et la défense des Pats a maintenu les Jets à distance pour assurer la victoire finale (24-17).

    Les San Francisco 49ers ont encore échoué d'un cheveu, cette fois en s'inclinant à Washington (24-26). Les Redskins avaient pris une confortable avance (17-0) avant de laisser les Niners revenir à égalité en fin de troisième quart temps. Peu inspiré, Brian Hoyer a été rapidement remplacé par C.J. Beathard qui a orchestré le retour de SF. Une coûteuse interférence de passe offensive de Pierre Garcon a repoussé les 49ers hors de la zone de FG sur leur dernier drive, forçant leur quarterback rookie à tenter de longues passes, jusqu'à ce que sa dernière soit interceptée par les Redskins pour sauver leur scalp et préserver la victoire. Les Niners ont perdu cinq matchs de suite par moins de trois points, un record NFL.

    Les Chicago Bears ont surpris les Baltimore Ravens en prolongation (27-24, OT) pour offrir à Mitchell Trubisky sa première victoire en NFL. Chicago, qui a joué 75% de ses snaps au sol, menait de 11 points à 5 minutes du terme avant de se faire rejoindre pour forcer une prolongation. Le match a été le théâtre de deux particulièrement gros jeux: un retour de kick-off de 96 yards pour TD de Bobby Rainey pour Baltimore et une interception retournée 90 yards pour TD par Adrian Amos pour les Bears.

    Nouvelle grosse performance de Deshaun Watson pour les Houston Texans qui se sont facilement imposés face aux Cleveland Browns. Le rookie est devenu le premier de l'histoire de la NFL à marquer trois TD dans trois matchs consécutifs. Les Browns, qui n'ont toujours pas gagné cette saison, ont perdu leur 16ème match d'affilé à l'extérieur. Kevin Hogan a remplacé DeShone Kizer, et son record NFL de neuf interceptions, en tant que quarterback titulaire dans l'attaque de Cleveland avec un résultat peu convaincant: 1 TD et 3 interceptions. Les deux TD de Cleveland ont été marqués dans le dernier quart temps alors que Houston, privé de J.J. Watt pour le reste de la saison, menait confortablement de 30 points.

    Adrian Peterson va bien, merci pour lui. Envoyé à Arizona en provenance de la Nouvelle-Orléans début octobre, AD a marqué par deux fois pour son premier math avec les Cardinals qui l'ont emporté sur les Tampa Bay Buccaneers (38-33). Les Bucs ont perdu Jameis Winston sur blessure au bras dans la bataille mais son remplaçant Ryan Fitzpatrick a lancé 3 passes de TD pour revenir à distance après que les Cards ont pris une avance de 31 points. Bel effort malheureusement pas récompensé puisque Larry Fitzgerald a recouvert l'on-side kick consécutif au troisième de ces TD pour permettre aux locaux de tuer l'horloge.

    Les Los Angeles Rams sont invaincus à l'extérieur après leur troisième succès loin de leurs bases, cette fois à Jacksonville (27-17). Pharoh Cooper a ouvert le bal pour les visiteurs en retournant le premier kick-off pour 103 yards et 1 TD. Leonard Fournette a répondu du tac-au-tac avec un TD de 75 yards sur le premier jeu suivant, marquant la première fois dans l'ère du Super Bowl que des TD de plus de 75 yards sont marqués sur deux jeux consécutifs. Les équipes spéciales des Rams ont encore brillé avec un punt bloqué pour TD de Malcolm Brown peu avant la mi-temps.

    Il n'y a plus d'équipe invaincue en NFL après la victoire surprise des Pittsburgh Steelers à Kansas City (19-13). Les Steelers ont ouvert le score sur un safety et limité les Chiefs à 28 yards au sol, bien loin de leurs 156 yards de moyenne par match. Ben Roethlisberger s'est remis de sa misérable performance de la semaine précédente, passant pour 252 yards et 1 TD pour Antonio Brown (et une seule interception)Le'Veon Bell a ajouté 179 yards et 1 TD au sol.

    Le dernier jeu du match a permis aux Los Angeles Chargers de s'imposer à Oakland sur un FG de 2 yards (17-16). Les visiteurs ont profité d'un PAT manqué par les Raiders sur leur TD de mille de quatrième quart temps. Melvin Gordon a été l'atout offensif numéro 1 des Chargers, combinant 150 yards et 2 TD au sol et dans les airs. De retour aux affaires après avoir manqué le match de la semaine passée pour cause de blessure au dos, Derek Carr s'est fait intercepté à deux reprises.

    Les New York Giants ont obtenu leur premier succès de la saison en l'emportant à Denver à la surprise générale (23-10). Privés de six titulaires et de la majorité de ses receveurs, les Giants ont pu compter sur une grosse défense, emmenée par Jason Pierre-Paul et ses trois sacks de la soirée. Deux interceptions sur Trevor Siemian, dont une retournée pour TD par Janoris Jenkins juste avant la mi-temos, et une quatrième tentative des Broncos repoussée à 1 yard de sa end-zone en début de quatrième quart temps ont également aidé la cause de NYG.

    Le Monday Night Football entre les Tennessee Titans et les Indianapolis Colts a offert le premier match de la saison sans punt en première période. Cela n'a pas duré puisque le premier drive de la seconde période s'est conclu par un punt des Colts. Les visiteurs ont mené du début du deuxième quart temps jusqu'au début du quatrième mais ont rendu les armes sur trois TD des Titans au dernier quart temps (22-36). Tennessee a dominé Indy de plus de 175 yards, notamment grâce à leurs deux derniers TD, une passe de 53 yards de Marcus Mariota pour Taywan Taylor et une course de 72 yards de Derrick Henry.

    La perf de la semaine :

    QB Kirk Cousins (Washington Redskins) : 330 yds, 2 TD, 1 INT (passe) / 26 yds, 1 TD (course)

    La triple-menace de la semaine : Arizona Cardinals

    QB Carson Palmer : 283 yds, 3 TD, 1 INT

    RB Adrian Peterson : 134 yds, 2 TD

    WR Larry Fitzgerald : 138 yds, 1 TD


  • Packers : opération pour Aaron Rodgers, Colin Kaepernick pas (du tout) dans les plans

    Les choses semblent bien mal engagées pour la suite de la saison d’Aaron Rodgers. Lundi, en conférence de presse, Mike McCarthy a annoncé que son quarterback va bien être opéré pour réparer sa fracture de la clavicule.

    « Sa saison est potentiellement terminée », a avoué le coach.

    McCarthy et les Packers vont tout de même attendre que l’opération ait eu lieu pour définitivement se prononcer sur la durée de l’absence de leur joueur vedette.

    C’est donc Brett Hundley qui a désormais les commandes de l’attaque, et Joe Callahan a été promu du practice squad pour l’épauler. Interrogé par un journaliste sur la possibilité de faire venir Colin Kaepernick, qui est natif du Wisconsin, McCarthy s’est fâché tout rouge.

    « Est ce que vous avez écouté les questions auxquelles je viens de répondre ? J’ai investi trois ans dans Brett Hundley, deux ans dans Joe Callahan. Notre situation au poste de quarterback est exactement là où elle doit être. »

    C’est clair.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Titans – Colts (36-22) : Jacoby Brissett a calé

    Tennessee Titans (3-3) – Indianapolis Colts (2-4) : 36-22

    Menés pendant quasiment tout le début de match, les Titans ont attendu le dernier quart pour passer devant et s’imposer. Marcus Mariota (23/32, 306 yards, 1 TD, 1 int) et ses coéquipiers ont marqué trois touchdowns dans les 15 dernières minutes pour arracher la victoire, pendant que Jacoby Brissett et les Colts calaient complètement. De retour après une semaine d’absence, le quarterback de Tennessee n’a pas semblé totalement remis de sa blessure aux ischios. Il est resté sagement dans la poche au fil de la rencontre.

    C’est justement une passe de Mariota pour Taywan Taylor (2 rec, 61 yards, 1 TD) qui a mis les Titans devant (29-22) à 5mn37 du terme. Jacoby Brissett (21/37, 212 yards, 1 TD) a ensuite été stoppé sur 4e&1 à 2mn19 du terme. Et c’est finalement Derrick Henry, utilisé pour pilonner au centre, qui a porté le coup de grâce avec une course de touchdown de 72 yards.

    Pas de punts, mais des field goals

    Ce match a débuté avec des points. Toujours des points. Aucun punt en première mi-temps, mais des attaques pas forcément capable d’aller au bout. Un field goal en ouverture pour Tennessee (3-0), une réponse au pied (3-3), puis un autre field goal des Titans (6-3). C’est finalement Jack Doyle qui trouve la end zone en premier sur une passe de 8 yards (6-10). Les locaux n’arrivent pas à répondre avec mieux qu’un autre field goal (9-10), auquel répond Adam Vinatieri avant la pause (9-13).

    Au retour des vestiaires, Indianapolis tient vraiment le bon bout, avec une interception de John Simon sur Mariota, retournée pour un touchdown (9-19, extra point manqué). Mais l’attaque des Colts cale. Sur les quatre séries suivantes, elle signe trois 3&out et un fumble. Le temps pour les locaux de repasser devant avec deux field goals et un touchdown de DeMarco Murray (22-19). Adam Vinatieri égalise (22-22), mais les Titans sont sur la meilleure dynamique. Et c’est là que Mariota trouve Taylor pour la victoire, avant le stop défensif et le touchdown de Henry pour boucler l’affaire.

    Avec cette victoire, les Titans mettent fin à une série de 11 défaites contre les Colts !


lundi 16 octobre 2017

  • NaVorro Bowman s’engage avec les Raiders !

    NaVorro Bowman n’aura pas attendu longtemps pour changer d’équipe. Il n’aura pas non plus à déménager loin, il reste dans la baie de San Francisco mais jouera avec la tunique noir des Raiders d’Oakland !

    Le linebacker s’est engagé pour une année et 3 millions de dollars mais gardera également son salaire des 49ers d’après ProFootballTalk. Après 8 années passées avec la tunique rouge et or, il va connaitre sa seconde équipe professionnelle. Dès son départ des 49ers il a été murmuré qu’il rejoindrait les Raiders. La rumeur s’est bel et bien confirmée.

    Avant sa blessure en playoffs en 2013 il était considéré comme l’un des meilleurs défenseur de la ligue. Il a cumulé 709 placages dans sa carrière ainsi que 12,5 sacks et 4 interceptions.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • [programme du soir] Suspense en AFC Sud

    Chaque soir de match, en plus du chat, Touchdown Actu met à votre disposition un article pour parler des matches de la nuit.

    Parfois, il ne faut pas mentir. Et comme ce site n’est pas payé au nombre de téléspectateurs que font les matchs, il faut le dire : le Monday Night Football de cette semaine s’annonce difficile pour les yeux. Même si les Titans devraient récupérer Marcus Mariota pour affronter les Colts, ces deux équipes sont incomplètes, elles peinent à trouver une identité de jeu, et elles proposent des performances très aléatoires.

    Alors il y a l’enjeu. Le vainqueur de cette rencontre reviendra à égalité avec les Jaguars et Texans en tête de l’AFC Sud. Et c’est déjà pas mal.

    Sur Twitter, n’hésitez pas à mentionner @TDActu pour commenter les matchs !

    Le programme du soir est également l’occasion de jeter un oeil sur les dernières cotes de notre partenaire Unibet.


  • Broncos : Emmanuel Sanders absent pour au moins un match

    Les Broncos vont devoir se passer des services de deux de leurs receveurs pour leur prochain match contre les Chargers. Emmanuel Sanders et Isaiah McKenzie vont être au repos forcé.

    C’est le coach de Denver, Vance Joseph, qui a confirmé la nouvelle en personne. Les deux souffrent de la cheville et seront évalués jours après jours. Il n’est pas inenvisageable qu’ils manquent plus que le prochain match. Sanders est un des leaders de l’attaque aérienne de Denver tandis que McKenzie était le retourneur de punts.

    C’est une mauvaise nouvelle pour une attaque aérienne qui n’emmagasinait qu’un peu plus de 230 yards par match.


  • Buccaneers : Jameis Winston souffre d’une entorse de l’épaule droite

    Selon Ian Rapoport de NFL Network, Jameis Winston aurait subi une entorse de son épaule de lancé, son épaule droite, mais il pourrait être capable de jouer malgré la blessure. Il avait quitté ses partenaires en contre les Cardinals pour passer aux rayons X. Il avait ensuite annoncé devoir passer un IRM ce lundi, qui comme les rayons X, est revenu négatif. La blessure du quarterback est due à un gros plaquage de Chandler Jones.

    Depuis son arrivée dans la ligue en 2015, Winston a démarré tous les matches et sa série pourrait donc continuer. Les Bucs affrontent les Bills en semaine 7 et il serait bien venu pour eux que Jameis Winston puisse jouer car il est toujours meilleur que Ryan Fitzpatrick, même si ce dernier a plutôt bien joué en fin de match face aux Cardinals.


  • Vikings : Teddy Bridgewater autorisé à reprendre l’entraînement

    C’est peut-être le bout d’un très long tunnel pour Teddy Bridgewater. Ce lundi, le staff médical des Vikings l’a autorisé à reprendre l’entraînement après plus d’une année d’absence suite à une grosse blessure au genou selon plusieurs sources. Il n’existe encore aucune précision sur la date de son retour à la compétition et il est possible que les Vikings le fassent s’entraîner 3 semaines, comme pour un camp d’entraînement, avant de décider s’il peut revenir à la compétition ou non.

    Rien n’est encore fait donc, mais c’est la meilleure nouvelle que les Vikings ont pu donner à propos de leur choix du premier tour de la Draft 2014 depuis longtemps. Dans le cas où les Vikings aient Bridgewater à disposition, ils pourraient faire face à un dilemme car Sam Bradford avait gagné la bataille des quarterbacks au camp d’entraînement et Case Keenum joue plutôt bien depuis que Bradford est blessé. Bridgewater a toutefois l’avantage d’être celui qui avait été choisi pour représenter l’avenir de la franchise du Minnesota en 2014 par Mike Zimmer. Il pourrait donc regagner sa place de titulaire s’il sa santé le lui permet. Il n’y a aucune certitude, mais le fait de pouvoir revenir à l’entraînement doit certainement être très positif pour son moral.


  • Les Jaguars et les Rams ont battu un record en semaine 6

    Le match entre les Jaguars et le Rams a démarré sur les chapeaux de roue. En fait, aucun match n’avait commencé aussi fort. Sur le coup d’envoi, le receveur des Rams, Pharoh Cooper, a réussi un retour de 103 yards qui a permis aux siens de mener 7-0 après 13 secondes de jeu. C’était d’ailleurs le premier kickoff retourné pour un touchdown de la saison 2017. Sur l’action suivante, le kickoff des Rams, aucune seconde n’a été enlevée au tableau d’affichage puisque un touchback a été signalé.

    Su la première action offensive des Jaguars, c’est leur running back rookie, Leonard Fournette, qui a réussi à se défaire de la défense de Los Angeles et à marquer un touchdown de 75 yards. 2 actions, 2 touchdowns, 178 yards, un score de 7-7 et tout ça en 25 secondes de jeu. Du jamais vu dans l’histoire de la NFL.


  • Podcast : le programme de la 200e en direct !

    C’est la fête ! Mardi, le podcast TDActu célébrera sa 200e émission !

    Pour l’occasion, le programme va être un peu bouleversé. Le retour sur les matchs de la semaine va être un peu plus court que d’habitude. Ensuite, retour sur les six saisons et demi qui se sont écoulées depuis les débuts, avant de passer à une session de questions-réponse en direct avec les auditeurs.

    Cette émission se déroulera en direct sur Facebook Live à 19 heures ! Ne la manquez pas. Pour être sûrs de ne pas nous rater, n’oubliez pas de vous abonner à notre page Facebook.

    Après l’émission, un « After » vous sera proposé, avec notamment le gage des pronostics de la saison dernière, et donc quelques pas de danse.


  • Festival défensif à la Nouvelle Orléans

    Intéressant choc ce week-end entre une équipe des Lions qui a bien démarré sa saison mais a déçu ces dernières semaines et au contraire une équipe des Saints qui a eut des débuts difficiles mais dont la phase de rodage semble se terminer.

    Et le match fut à la hauteur des enjeux: 90 points marqués avec un dernier quart-temps complètement fou qui voit uniquement les défenses marquer des touchdowns.

    Drew Brees  signe un passable 21/31 pour 186 yards lancés avec 2 Touchdown. Mark Ingram  est le MVP du match avec 114 yards courus et 36 yards en réception. Alvin Kamara  aura lui couru pour 75 yards.

    Matthew Stafford lui lance 312 yards mais avec un très faible 25/52. Il aura pu compter sur ses 2 receveurs fétiches: Golden Tate et Marvin Jones pour 96 yards chacun.

    Le film du match

    Le festival défensif commence dès la première possession de balle des Lions. Matthew Stafford se fait imprudemment sacker dans la endzone et perd le ballon recouvert par Kenny Vaccaro.  L'écart est heureusement rapidement remonté par les visiteurs grâce à une superbe course de Golden Tate qui évite 3 défenseurs pour finir dans l'enbut. Au tour ensuite des Saints de montrer leurs talents en défense. Mark Ingram transperce la ligne des Lions de 51 yards et sur l'action suivante Ted Ginn Jr reçoit un TD de 20 yards pour reprendre l'avantage 7-17 pour la Nouvelle Orléans.

    Le deuxième quart-temps montre les progrès de la défense des Saints. Craig Robertson force un fumble sur Matthew Stafford, l'occasion est convertie encore une fois en Touchdown par Mark Ingram sur le drive suivant alors que les visiteurs doivent eux se contenter d'un field goal. Le dernier drive des Saints est superbe: double passe pour obtenir une 4ème et 1 et nouvelle double passe pour une première tentative de Brandon Coleman et obtenir un nouveau touchdown de Mark Ingram. Pour les Lions c'est compliqué: malgré les belles réceptions de Golden Tate qui emmène les visiteurs dans la red zone pendant le two minutes warning, ils échouent en 4ème tentative. 10-31 à la mi-temps l'histoire semble écrite.

    Au retour des vestiaires pourtant c'est Brees qui concède sa première interception de la saison même si Détroit n'en profite pas. Au contraire la Nouvelle Orléans enchaîne à nouveau un premier touchdown à la passe de Michael Hoomanawanui puis le rookie Marshon Lattimore intercepte à nouveau Matthew Stafford pour marquer. 10-45 pour les Saints. Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour les Lions avec la sortie sur blessure de Golden Tate et Matthew Stafford qui à force d'être touché se tient les côtes. C'est néanmoins Détroit qui va prendre le contrôle du match en bloquant l'avancée de Drew Brees et en marquant 2 touchdown en quelques minutes sur des réceptions de Marvin Jones et Darren Fells. 24-45 pour la Nouvelle Orléans.

    Le dernier quart-temps est fou. Il commence par un retour de punt de 74 yards de Jamal Agnew le corner back des Lions qui remonte tout le terrain pour marquer. 31-45, la remontée est-elle à la portée des visiteurs ? D'autant que Brees se fait encore intercepter au milieu du quart temps pour un nouveau touchdown de A'Shawn Robinson. 38-45 pour les Saints. Mais c'est la défense de la Nouvelle-Orléans qui aura le dernier mot: Cameron Jordan intercepte Matthew Stafford  et court pour un nouveau touchdown. 38-52. Nouvelle interception sur le drive suivant des Lions, cette fois sans conséquence mais il n'y aura plus de points jusqu'à la fin du match.

    Au final

    Bonne affaire pour les Saints qui profitent d'une défaite d'Atlanta chez les Dolphins pour remonter dans le classement. La défense aura montré des bonnes choses sur ce match avec plus de 10 passes déviées et 1 interception. Côté attaque, le départ d'Adrian Peterson semble avoir permis au 2 coureurs Mark Ingram et Alvin Kamara de retrouver leur marque.

    Bonne nouvelle de week-end aussi pour ces 2 équipes: leur prochain match est contre les Packers sans Aaron Rodgers : la semaine prochaine pour les Saints et après une bye week nécessaire pour les Lions.

    [lié à Saints 52 - 38 Lions]

  • Journée noire pour les Packers

    Coup de tonnerre sur la NFL : le QB vedette des Packers Aaron Rodgers s'est brisé la clavicule dans le premier quart-temps du match qui opposait les Packers aux Vikings. Il pourrait manquer le reste de la saison. C'est le LB Anthony Barr qui a réalisé le plaquage à l'origine de cette blessure.

    Autant dire qu'avec Brett Hundley aux commandes de l'attaque de Green Bay, ce n'est pas la même chanson et face à une solide équipe des Viking emmené par le journeyman Casey Keenum au poste de QB, ce fut un vrai chemin de croix ! Hundley est intercepté dés sa première tentative et les Packers allaient perdre d'autres joueurs clés en la personne du CB Quinton Rollins et du LG Lane Taylor, de Brian Bulaga et David Bakhtiari !. La défense réalisait néanmoins deux turnovers en première mi-temps ce qui permettaient aux Packers de limiter la casse mais les coups de boutoirs du duo Jeremy McKinnon et Adam Thielen allaient avoir raisons des visiteurs.

    La rencontre se termine par la victoire sans conteste des Vikings 23 à 10.

    Au delà de la défaite, la "Rodgers dépendance" vas se payer cash durant ses nombreuses semaines d'absence annonçée et la fin de saison s'annonce très longue du côté de Green Bay. 

    [lié à Vikings 23 - 10 Packers]

  • Les Texans enfoncent un peu plus les Browns

    Pour leur quatrième rencontre de la saison à domicile, les Texans de Houson ont régalé leur public avec un festival offensif et défensif, ponctué par une troisième victoire. De leur côté, les Browns de Cleveland ont une nouvelle fois concédé trop de turnovers en première mi-temps pour inquiéter les locaux et enregistrer leur premier succès en 2017...

    Après une timide entrée en matière des deux équipes, qui enregistrent chacune un fieldgoal et un punt sur leurs deux premières possessions, les Texans se décident enfin à lancer sérieusement les hostilités lorsque Deshaun Watson (17/29, 225 yds, 3 TD, 1 INT), l'un des hommes forts de l'attaque de Houston du moment, lance une bombe de 39 yards pour un premier touchdown signé Will Fuller (2 rec., 62 yds, 1 TD).

    L'entame du second quart-temps marque le début d'une longue traversée du désert pour l'escouade offensive de Cleveland. Kevin Hogan (20/37, 140 yds, 1 TD, 3 INT) lance une première interception que Johnathan Joseph (2 INT) s'empresse de retourner dans la zone d'en-but adverse. Deux autres picks pour la défense texane suivront avant la pause, signés Dylan Cole et Joseph, tandis que l'offense alourdie la marque avec un touchdown de Braxton Miller.

    En tête au tableau d'affichage avec un avantage de 21 points (24-3), les Texans enfoncent le clou au retour des vestiaires avec un Safety forcé par leur défense. Sur la série suivante, Watson trouve DeAndre Hopkins pour sa troisième passe de touchdown de la journée.

    33-3 et un peu plus d'un quart d'heure à jouer, la messe semble être dite pour les Browns. Ces derniers réduiront l'écart dans la dernière période. Tout d'abord en retournant jusqu'en end-zone une interception de Jason McCourty. Puis sur une connexion entre Hogan et Seth DeValve en toute fin de partie.

    [lié à Texans 33 - 17 Browns]

  • Les Patriots par la petite porte

    La tête de l’AFC East se jouait au MetLife Stadium ce dimanche. Les New England Patriots (3-2) se déplaçaient chez les New York Jets (3-2) pour un duel qui s’annonçait tendu entre les rivaux. L’occasion pour les hommes de Bowles de confirmer leur bonne forme du moment. Mais les visiteurs comptaient bien stopper cette belle série. Retour sur cette rencontre controversée.

    Un premier quart à sens unique

    Ce sont des Patriots amorphes qui entament la partie, laissant Josh McCown compléter les troisièmes tentatives à tour de bras. Sur le premier drive, le quarterback des Jets complètent quatre 3rd down et trouve Austin Seferian-Jenkins dans la endzone pour donner l’avantage aux siens.

    Alors que les Patriots retrouvent un semblant de rythme offensif, Mike Gillislee subit un fumble et permet aux Jets de confirmer le momentum. Malcolm Butler est battu dans son duel face à Jeremy Kerley et McCown ne tremble pas : c’est 14 – 0 dès les premières secondes du deuxième quart temps. 

    Un relâchement coupable

    Alors que tout allait bien pour les locaux, Buster Skrine loupe une interception et permet aux Patriots de continuer un drive qui les lancera dans la partie. Une passe interférence offrira une première tentative à un petit yard de la endzone et c'est Dion Lewis qui redonne espoir aux visiteurs. Mais la défense des Jets ne se laisse pas faire et Skrine se rattrape de son erreur en interceptant Tom Brady qui cherchait Phillip Dorsett sur une longue passe quelques minutes plus tard. 

    Les Jets sont forcés au punt et laissent une chance à Stephen Gostkowski de ramener ses couleurs à quatre petits points alors qu'il reste une minute à jouer en première mi-temps. Mais le kicker manque son field goal ! Cependant, 30 secondes plus tard, McCown est intercepté par Butler et il n'en faut pas plus à Tom Brady pour trouver Brandin Cooks sur une longue passe puis Gronkowski dans la endzone. 14 - 14 à la pause, un score inespéré pour les Patriots qui ont été dominé. 

    Gronk, encore et toujours

    Les Patriots démarrent le troisième quart comme ils avaient terminé le deuxième. Cooks est la cible de Brady sur une troisième tentative et 13 avant de laisser Rob Gronkowski ponctuer le drive sur une réception de 33 yards. Et c'est pas moins de 21 points consécutifs pour les hommes de Belichick. 

    Un call surprenant et controversé 

    La défense des Patriots semblent s'endurcir au fur et à mesure des drives et Devin McCourty confirme cette forme avec une interception en quatrième et 1. Les Patriots en profitent pour prendre 10 points d'avance grâce à un field goal sur le drive suivant.

    C'est alors que la rencontre a tourné suite à un call plus que douteux de la part des arbitres. Alors que McCown remonte le terrain avec plus de 10 minutes à jouer, les Jets pensent revenir à trois points lorsque Seferian-Jenkins s'arrache pour trouver la endzone. Mais après avoir annoncé un touchdown, les arbitres changent leur décision et annoncent un fumble et donc un touchback qui rend la possession aux Patriots. Le match est plié et les Jets ne parviendront pas à remonter les deux possessions de retard. Score final : 17 - 24 suite à un field goal des locaux. 

    Une victoire mais rien de plus

    Les Patriots prennent donc la tête de leur division mais sans convaincre. Que du contraire. Brady termine la rencontre avec à peine plus de 50% de passes complétées : 20/38, 257 yards, 2 TD et une interception. McCown dépasse la barre des 300 yards (comme tous les quarterbacks ayant affronté la défense de Matt Patricia cette saison) avec ses 31/47, 354 yards pour 2 TD et 2 interceptions. 

    Les Jets n'ont pas su tirer le meilleur de leurs possibilités. Des erreurs qui se paient cash face au réalisme de la franchise de New England. La semaine prochaine, les Jets affronteront un autre concurrent de l'AFC East : les Dolphins. Mais le choc à suivre sera le remake du Super Bowl de l'an passé : Les Falcons se déplacent chez les Patriots. Un duel entre deux franchises qui déçoivent mais qui restent bien présentes dans la course aux playoffs. 

    [lié à Jets 17 - 24 Patriots]

dimanche 15 octobre 2017

  • College Football Playoff - Top 10

    Après la septième semaine de College Football, quelles sont les équipes qui ont le plus de chances de se qualifier pour les demi-finales du College Football Playoff ? Réponse (forcément partiale) ci-dessous !

    Rappel : ceci n’est pas un classement des meilleures équipes à l’instant « t » mais un classement de celles qui ont la meilleure probabilité d’atteindre le playoff compte tenu de leurs résultats obtenus sur le terrain et du reste de leur calendrier.

    1. Alabama Crimson Tide (7-0, 4-0)

    Résultat de la semaine : victoire 41-9 contre Arkansas

    L’analyse : Alabama n’a pas perdu de temps contre Arkansas, marquant au bout de quinze secondes sur son premier jeu, une course de 75 yards de RB Damien Harris (9 car, 125 yds, 2 TD). Le coureur du Tide a ajouté son deuxième TD de la soirée un peu plus de sept minutes plus tard et QB Jalen Hurts (12/19, 155 yds, 1 TD, 1 INT / 10 car, 41 yds, 1 TD) y est également allé de son TD au sol pour donner une confortable avance de 24 points à Bama à l’issue du premier quart temps. Il va sans dire qu’Arkansas n’a jamais été en mesure de recoller au score, surtout en étant privé de son QB titulaire Austin Allen. Les Razorbacks n’ont couru que pour 27 yards en 29 tentatives, contre 308 yards et 43 courses pour Alabama.

    Précédent classement : 1

    Prochain match : Tennessee

    2. Penn State Nittany Lions (6-0, 3-0)

    Résultat de la semaine : repos

    L’analyse : Penn State était au repos cette semaine.

    Précédent classement : 3

    Prochain match : Michigan

    3. Ohio State Buckeyes (6-1, 4-0)

    Résultat de la semaine : victoire 56-14 à Nebraska

    L’analyse : nouveau festival offensif d’Ohio State, cette fois à Nebraska. Les Buckeyes ont marqué un TD sur leur huit premiers drives et puis J.T. Barrett (27/33, 325 yds, 5 TD / 10 car, 48 yds, 2 TD) a laissé sa place aux QB numéros 2 et 3 et le feu nourri d’OSU s’est calmé. Les Bucks ont éteint le jeu au sol des Cornhuskers (44 yds) et les 349 yards aériens des Huskers n’ont guère fait de dégâts, ne résultant qu’en deux TD au troisième quart temps alors que le score était déjà largement acquis. Après quatre matchs à plus de cinquante points, Ohio State peut se reposer le weekend prochain avant la visite de Penn State à Columbus fin octobre.

    Précédent classement : 4

    Prochain match : repos

    4. Georgia Bulldogs (7-0, 4-0)

    Résultat de la semaine : victoire 53-28 contre Missouri

    L’analyse : Missouri n’a rendu le match contre Georgia intéressant que pendant une vingtaine de minutes, tenant tête aux Bulldogs en répondant par trois fois à leurs TD. Et puis les Dawgs ont resserré leur défense et lâché les chevaux en attaque. Résultat, près de 700 yards gagnés dont une bonne partie au sol par le duo infernal RB Sony Michel (9 car, 86 yds, 2 TD) et RB Nick Chubb (16 car, 70 yds) et le petit nouveau, RB D’Andre Swift (6 car, 94 yds), qui a engrangé le plus de yards au sol.

    Précédent classement : 5

    Prochain match : repos

    5. Wisconsin Badgers (6-0, 3-0)

    Résultat de la semaine : victoire 17-9 contre Purdue

    L’analyse : malgré près de 500 yards glanés en attaque, Wisconsin n’a inscrit que 17 points contre Purdue. La faute notamment à trois ballons perdus dont deux interceptions de QB Alex Hornibrook (13/18, 199 yds, 1 TD, 2 INT). RB Jonathan Taylor (30 car, 219 yds, 1 TD / 1 rec, 17 yds) et WR Quintez Cephus (5 rec, 100 yds, 1 TD) ont été les fers de lance des Badgers mais c’est leur défense qui les ont sortis d’affaire en ne concédant que 221 yards et trois FG aux Boilermakers.

    Précédent classement : 7

    Prochain match : Maryland

    6. TCU Horned Frogs (6-0, 3-0)

    Résultat de la semaine : victoire 26-6 à Kansas State

    L’analyse : dans un match perturbé par les intempéries, TCU est allé chercher une bonne victoire à Kansas State. QB Kenny Hill (27/37, 297 yds / 6 car, 13 yds, 1 TD) a marqué la premier TD des Horned Frogs, les deux autres étant à mettre à l’actif de RB Sewo Olonilua (5 car, 8 yds, 2 TD). Texas Christian a étouffé l’attaque convalescente des Wildcats, privée de son QB numéro 1 Jesse Ertz pour la rencontre. Le résultat a été un maigre total de 70 yards glanés au sol par KSU et à peine deux fois plus (146) dans les airs. Pas de quoi inquiéter outre mesure le leader, et seule équipe invaincue, de la conférence Big 12.

    Précédent classement : 9

    Prochain match : Kansas

    7. Oklahoma Sooners (5-1, 2-1)

    Résultat de la semaine : victoire 29-24 contre Texas (à Dallas)

    L’analyse : dans un classique de la Red River Rivalry au Cotton Bowl de Dallas, Oklahoma a prévalu d’un rien face à Texas après avoir gaspillé une avance de vingt points et s’être retrouvé mené au score en milieu de dernier quart temps. QB Baker Mayfield (17/27, 302 yds, 2 TD, 1 INT / 7 car, 27 yds) n’a pas été parfait, lançant sa première interception de la saison, mais il a trouvé WR Mark Andrews (4 rec, 104 yds, 1 TD) pour un TD de 59 yards qui s’est avéré être celui de la gagne à sept minutes du terme de la rencontre. Dans une rivalité qui peut souvent basculer d’un côté comme de l’autre indépendamment des résultats respectifs obtenus jusque-là, les Sooners ont assuré l’essentiel : rester en course pour le titre de conférence et une place en playoff.

    Précédent classement : 10

    Prochain match : à Kansas State

    8. Miami Hurricanes (5-0, 3-0)

    Résultat de la semaine : victoire contre Georgia Tech 25-24

    L’analyse : Miami s’en est sorti sur un FG dans les toutes dernières secondes après avoir été mené pendant la majeure partie de la rencontre. WR Darrell Langham (5 rec, 100 yds) a réceptionné une passe cruciale de 28 yards sur quatrième tentative pour mettre les Canes en position idéale dans la zone rouge de Georgia Tech. Miami est la dernière équipe invaincue de la conférence ACC mais devra écarter les deux équipes de Virginie (Virginia et Virginia Tech) pour assurer le titre de la division Coastal.

    Précédent classement : non classé

    Prochain match : Syracuse

    9. North Carolina State (6-1, 4-0)

    Résultat de la semaine : victoire 35-17 à Pittsburgh

    L’analyse : North Carolina State est venu à bout de Pittsburgh en prenant ses distances en seconde mi-temps. RB Nyhaim Hines (16 car, 135 yds, 1 TD) a marqué au sol sur une course de 83 yards et sur un retour de punt de 92 yards en premier quart temps mais c’est avec le premier des deux TD de RB Jaylen Samuels (6 car, 62 yds, 2 TD / 4 rec, 28 yds) en quatrièm quart temps que le Wolfpack s’est définitivement mis à l’abri des Panthers. NC State reçoit Clemson à Raleigh début novembre avec l’opportunité de quasiment s’assurer le titre de division de l’ACC Atlantic. Mais avec déjà une défaite au compteur (28-35 contre South Carolina en ouverture de la saison) le déplacement à Notre Dame fin octobre sera crucial pour la course au playoff.

    Précédent classement : non classé

    Prochain match : repos

    10. Clemson Tigers (6-1, 3-1)

    Résultat de la semaine : défaite 24-27 à Syracuse

    L’analyse : Clemson s’est fait piéger à Syracuse après avoir perdu QB Kelly Bryant (12/17, 116 yds), victime d’une commotion cérébrale, juste avant la mi-temps. A ce stade, les Tigers avaient déjà montré des signes de faiblesse offensive (seulement 39 yards au sol), défensive (17 points accordés) et sur équipe spéciale (1 FG raté). Les choses ne se sont pas arrangées en seconde période avec un nouveau FG manqué en fin de troisième quart temps et une passe incomplète du punter Will Spiers sur fake punt en milieu de dernier quart temps. La défense a elle aussi failli à la tâche, concédant 440 yards à l’attaque de l’Orange. Le champion en titre est toujours en course pour le titre de l’ACC et une place en playoff mais il a brûlé son joker. Avec un voyage à North Carolina State en sandwich entre les venues de Georgia Tech et Florida State, la route semble désormais beaucoup plus ardue.

    Précédent classement : 2

    Prochain match : repos

    Autres prétendants (ordre alphabétique)

    Michigan Wolverines (5-1) : Michigan s’est péniblement imposé à Indiana en prolongation (27-20, OT).

    Michigan State Spartans (5-1) : Michigan State continue son renouveau en s’imposant à Minnesota (30-27).

    Notre Dame Fighting Irish (5-1) : Notre Dame était au repos cette semaine.

    Oklahoma State Cowboys (5-1) : Oklahoma State a écrasé Baylor (59-16) avec 747 yards offensif, nouveau record de l’université.

    USC Trojans (6-1): USC a survécu à une conversion à deux points manquée de Utah à quarante secondes de la fin du match et s’est imposé d’un petit point (28-27).

    Virginia Tech Hokies (5-1) : Virginia Tech était au repos cette semaine.

    Washington Huskies (6-1) : anémiques en attaque, Washington a été battu à Arizona State (7-13).

    Washington State Cougars (6-1) : trois fumbles (dont 1 retourné pour TD), cinq interceptions et neuf sacks ont précipité la cuisante défaite de Wazzu à Cal (3-37). Et ça aussi…

    C’est terminé pour…

    Auburn Tigers (5-2) : Auburn a pris vingt points d’avance en moins de vingt minutes avant de s’effondrer à LSU (23-27).


mercredi 11 octobre 2017

  • Sean Payton : « Du bon sens » d’échanger Adrian Peterson

    Sean Payton est content. Il a réglé un problème d’effectif tout en récupérant quelque chose, et il a un jeune joueur prometteur à qui il va désormais pouvoir donner encore plus de place. C’est à peu près le résumé qu’il dresse de l’échange qui a envoyé Adrian Peterson chez les Cardinals.

    À ESPN, le coach des Saints explique comment a eu lieu cette transaction.

    « Simplement en utilisant du bon sens. »

    New Orleans récupérera un choix du sixième tour si l’ancien MVP remplis certains objectifs avec Arizona.

    « Nous avions une chance de récupérer un choix de Draft. Je sais qu’Arizona manquait de monde à ce poste, et nous avons confiance en Mark (Ingram) et Alvin (Kamara). […] Dans mes discussions avec Steve Keim (le GM des Cardinals, NDLR), c’était, « Hey, ce gars a toujours quelque chose. Voilà ce qu’il sait faire, et on l’a vu. Nous avons juste un peu trop de monde avec un troisième coureur. »

    La cause : Alvin Kamara

    Lorsqu’on lui demande s’il aurait signé Peterson en sachant qu’il pourrait drafter Kamara, Payton ne veut pas répondre directement. Mais il laisse entendre qu’il est agréablement surpris par son rookie.

    « Écoutez, si j’avais su je je pourrais drafter Kamara, et que Kamara allait être bon en tant que coureur et en tant que receveur… tout ça ce sont des suppositions. Évidemment vous voulez de la profondeur à ce poste, et nous pensons que nous l’avons. Donc nous partons de là. Mais Adrian a été fantastique tout du long. »

    Car malgré les apparences, le coach assure aussi que tout s’est bien passé avec le joueur parti. Au final, tout le monde est content.

    « Je dirais que notre relation a été fantastique. Et c’était vraiment une opportunité où il allait aller quelque part et avoir plus de ballons. Je suis content que cette opportunité se soit présentée et que nous ayons fait l’échange. »


  • Semaine 7 : le match Steelers-Bengals déplacé à 22h25

    Ajustez vos calendriers. Le 22 octobre, les Steelers et Bengals devaient s’affronter à 19 heures. Finalement, ce sera 22h25.

    La NFL a annoncé ce changement dans un communiqué ce jeudi. Côté télévision, c’est CBS qui récupérera cette rencontre.

    Ce choc de l’AFC Nord a un peu plus d’allure depuis que les Bengals ont repris du poil de la bête ces deux dernières semaines. D’autant que les difficultés récentes de Pittsburgh annoncent peut-être une rencontre équilibrée et importante dans la course à la division.


  • Dominique Rodgers-Cromartie suspendu par les Giants !

    Et maintenant, les embrouilles en interne ! Ce mercredi, les Giants ont annoncé que Dominique Rodgers-Cromartie va être suspendu car il est arrivé au centre d’entrainement et a décidé de repartir.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Mais cela ne serait pas tout. Newsday est allé demandé son avis à Landon Collins, qui pense que cette suspension serait surtout le résultat d’une altercation entre son coéquipier et le coach Ben McAdoo qui a eu lieu lors du dernier match. Du côté d’USA Today, on précise que DRC aurait exprimé son mécontentement sur son rôle. Il aurait aimé jouer à l’extérieur, et pas dans le slot.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Entre une pluie de blessures, cinq défaites en autant de match, et maintenant des joueurs qui se brouillent avec le staff, la saison des Giants ressemble à un naufrage sans fin.


  • NFL à Londres : des places à vendre pour Rams – Cardinals

    Les Rams et les Cardinals seront à Twickenham le 22 octobre, et ceux qui souhaitent assister à la rencontre vont avoir une nouvelle chance.

    Ce jeudi 12 octobre, à 11 heures du matin (10h à Londres), quelques places vont être remises en vente sur le site Ticketmaster.co.uk/nfl.

    Cette rencontre sera l’occasion de voir à l’oeuvre l’attaque des Rams qui a connu une renaissance cette saison. Côté Cardinals, Adrian Peterson sera de la partie, et ce sera son deuxième voyage à Londres de la saison, puisqu’il était déjà là avec les Saints !


  • Joueurs de la semaine 5 : Aaron Rodgers, Earl Thomas et… Melvin Gordon !

    Melvin Gordon au sommet. Enfin ?! En tout cas, le coureur de 24 ans décroche le titre de joueur offensif de la semaine en AFC. Le coureur des Chargers a été partout contre les Giants. Telvin Smith fait aussi office de petit nouveau parmi les lauréats de la semaine 5.

    Pour le reste, ce sont des habitués qui sont distingués, notamment Aaron Rodgers et son coup de poignard en fin de match face à Dallas, Earl Thomas qui a coupé les ailes de l’attaque des Rams, ou un Adam Vinatieri toujours aussi inépuisable.

    AFC 

    – Offensif : Melvin Gordon (RB, Chargers) : 20 courses, 105 yards, 6 réceptions pour 58 yards et 2 touchdowns (contre les Giants)
    – Défensif : Telvin Smith (LB, Jaguars) : 10 plaquages, une interception retournée pour un touchdown (contre les Steelers)
    – Équipes spéciales : Adam Vinatieri (K, Colts) : 4/4 au field goal, dont un de 52 yards, un autre de 51 yards pour la victoire en prolongation, et 2 extra points réussis (contre les Falcons)

    NFC 

    – Offensif : Aaron Rodgers (RB, Packers) : 19/29, 221 yards, 3 TDs (contre les Cowboys)
    – Défensif : Earl Thomas (S, Seahawks) : 7 plaquages, 1 interception et un fumble forcé (contre les Rams)
    – Équipes spéciales : Kenjon Barner (KR, Eagles) : 36 yards de moyenne sur 3 retours de punt (contre les Cardinals)


  • Power Ranking NFL 2017 – Semaine 6 : les Giants à l’agonie !

    Le mercredi sur Touchdown Actu, c’est le jour du Power Ranking ! 3, 2, 1, go !

    Inexorablement, les semaines se suivent et se ressemblent : un immense bordel imprévisible. Dans le marasme d’une saison où tout semble possible, trois quatre petits îlots d’une régularité ô combien rassurante : tout en haut, d’irrésistibles Chiefs dont on ne sait toujours pas ce qu’ils ont bien pu faire à Alex Smith durant l’été ; tout en bas, des Giants, 49ers et Browns embourbés dans l’infernale spirale de la lose.

    Pour le reste, un gigantesque merdier. Les Packers se hissent sur le podium grâce à la magie d’Aaron Rodgers. Les Eagles continuent d’exploiter à merveille un calendrier aisé depuis 3 semaines. Les Panthers, enfin sortie de leur hibernation estivale (alerte oxymore !), enchaînent un deuxième succès référence sur la route. Vainqueurs en tremblant, les Pats font du surplace. Pendant que les Lions dégringolent, les Seahawks réintègrent le top 10. Ridiculisés par des Jaguars incompréhensibles, les Steelers en sont brutalement éjectés. Les Cowboys font une nouveau pas en arrière. Fin de série pour les Bills.

    La descente aux enfers pour les anciens numéro un d’Oakland. À l’inverse, les Jags, Ravens et Bengals signent de jolies remontées et intègrent le top 20. Jusqu’à quand ? Rien n’est garanti. Sans Mariota, les Titans perdent pied, sans David Johnson, les Cards perdent leurs ailes. 30e quarterback de Chicago en 25 ans, l’effet Trubisky aura duré le temps de quelques séries et les Bears paient les performances de leurs poursuivantes. Une nouvelle semaine agitée dans le Power Ranking TDA. Et sûrement pas la dernière.

    Qui a attaqué la saison du bon pied ? Qui s’est lamentablement vautré ? Qui a confirmé les belles attentes ou l’absence totales d’attentes places en eux ? Voici notre classement. Une hiérarchie qui ne se base pas uniquement sur le nombre de victoires, mais avant tout sur la forme du moment. Si deux équipes sont proches et ne se sont pas affrontées récemment, on se demande laquelle l’emporterait si le match se jouait aujourd’hui. Battre la meilleure équipe ne vous propulsera pas au sommet de ce classement en un claquement de doigts. Perdre contre un des cancres ne vous précipitera pas dans les abysses. On peut gagner et perdre quelques places, s’incliner et grimper de quelques rangs. C’est l’impitoyable loi du Power Ranking !

    pr-chiefs-ok 1. Kansas City Chiefs (5-0) –
    Deux réceptions, deux touchdowns.
    Une course, un touchdown.
    Wild Wild West.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    pr-falcons-ok 2. Atlanta Falcons (3-1) +1
    Les Dolphins débarquent en ville. Rebound idéal pour des Falcons qui retrouveront Julio Jones.

    pr-packers-ok 3. Green Bay Packers (4-1) +1
    Aaron Godgers.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    pr-eagles-ok 4. Philadelphia Eagles (4-1) +4
    37/52 (71%)
    6 touchdowns
    574 yards
    137,8 QB rating
    Carson Wentz est le roi des troisièmes tentatives.

    pr-panthers-ok 5. Carolina Panthers (4-1) +10
    Enfin, un Cam Newton digne de 2015. Vivement jeudi soir ! On en salive d’avance.

    pr-broncos-ok 6. Denver Broncos (3-1) –
    Face à des Giants sans receveurs, ça pourrait tourner à la boucherie.

    pr-patriots-ok 7. New England Patriots (3-2) –
    On a connu des Brady plus convaincants, mais en 17 ans, Tom vient de remporter autant de matchs que les Browns en l’espace de 34. Oui, la franchise de Cleveland a disparu pendant 3 ans, mais quand même ! 🐐

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    pr-seahawks-ok 8. Seattle Seahawks (3-2) +6
    Une victoire rassurante ? Nope. Une victoire importante ? Yup !

    pr-lions-ok 9. Detroit Lions (3-2) -7
    Malmenée par Cam Newton, la défense de Detroit va devoir se reprendre si elle ne veut pas se faire sermonner par Drew Brees et les Saints.

    pr-rams-ok 10. Los Angeles Rams (3-2) -1
    Uniformes rétros. Endzone rétro. Jared Goff rétro. Il aurait mieux fait de rester dans le passé par contre.

    pr-redskins-ok11. Washington Redskins (2-2) -1
    Un match à domicile face aux 49ers, c’est un peu comme une seconde semaine de congé consécutive.

    pr-steelers-ok12. Pittsburgh Steelers (3-1) -7
    5 interceptions à Pittsburgh. Du jamais vu depuis Mark Malone le 20 septembre 1987.

    pr-cowboys-ok13. Dallas Cowboys (2-3) -2
    Une bye week qui arrive à point nommé pour une défense en perdition depuis 2 semaines.

    pr-bills-ok14. Buffalo Bills (3-2) -2
    Gagner contre les Broncos et Falcons pour se faire battre par les Bengals. Quel gâchis.

    pr-vikings-ok15. Minnesota Vikings (3-2) +1
    10-0. Leif Erikson Day. En l’honneur de l’un des plus célèbres des leurs, jamais les Vikings n’ont perdu un 9 octobre.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    pr-buccaneers-ok16. Tampa Bay Buccaneers (2-2) +1
    Et c’est parti pour 6 déplacements en 8 semaines avec un programme tout sauf rassurant pour une attaque qui peine à se mettre en route.

    pr-jaguars-ok17. Jacksonville Jaguars (3-2) +6
    Si on suit la logique, dans une semaine face aux Rams, ils sont à chier.

    pr-ravens-ok18. Baltimore Ravens (3-2) +4
    Yards gagnés par les receveurs après 4 semaines : 251.
    Yards gagnés par les receveurs en semaine 5 : 199.

    pr-raiders-ok 19. Oakland Raiders (2-3) -6
    Passer de Derek Carr à E.J. Manuel, c’est passer d’un .22 long rifle à un pistolet à eau.

    pr-bengals-ok20. Cincinnati Bengals (2-3) +7
    A.J. Green a tout fait pour saboter le match, mais les Bengals enchaînent et décrochent un succès précieux. Pour quoi, on se sait pas trop, mais précieux quand même.

    pr-texans-ok21. Houston Texans (2-3) -2
    Houston, we got a problem. Deux même.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    pr-saints-ok22. New Orleans Saints (2-2) -2
    On attent toujours la première interception de Drew Brees cette saison. Face aux Lions de Darius Slay et Glover Quin, test grandeur nature.

    pr-jets-ok23. New York Jets (3-2) +2
    Ils ont beau être en tête de l’AFC Est, on a encore du mal a vraiment se faire un avis. Début de réponse dimanche, face aux Pats.

    <script async="" src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    pr-titans-ok22. Tennessee Titans (2-3) -4
    Depuis la blessure de Mariota, les Titans sont plus proches du néant. Face aux Colts et Browns, victoires impératives.

    pr-cardinals-ok25. Arizona Cardinals (2-3) -4
    Après Chris Johnson, Adrian Peterson. Le désert de l’Arizona est en train de se transformer en maison de retraite pour les 2000 yarders. Et peut-être bien en cimetière.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    pr-colts-ok26. Indianapolis Colts (2-3) –
    Aucun match de division encore disputé et un Jacoby Brissett qui assure l’intérim tant bien que mal en attendant le retour du messie Andrew Luck. Tous les espoirs sont encore permis.

    pr-chargers-ok27. Los Angeles Chargers (1-4) +1
    Oui, oui, OUI, OUIIII !!! Les Chargers peuvent remporter un match serré !

    pr-dolphins-ok28. Miami Dolphins (2-2) +2
    Les Dolphins ont gagné un match, mais perdu leur coach de ligne offensive.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    pr-bears-ok29. Chicago Bears (1-4) -5
    À défaut de gagner, ils auront fait ça. Et ça a quand même sacrément de la gueule.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    pr-giants-ok 30. New York Giants (0-5) -1

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    pr-niners-ok31. San Francisco 49ers (0-5) –
    Deux défaites consécutives en prolongations. Trois par 3 points ou moins. Niners are the new Chargers !

    pr-browns-ok32. Cleveland Browns (0-5) –
    Champagne !! Pendant 3 minutes et 25 secondes, ils auront été en tête. Une première cette saison.


  • Cowboys : la porte pour Nolan Carroll

    Recruté pour trois ans et 10 millions de dollars au printemps, Nolan Carroll n’aura pas fait long feu à Dallas.

    Selon NFL Media, le cornerback a été coupé par les Cowboys. Gêné par une commotion, Carroll a été dépassé par le rookie Jourdan Lewis. Et comme il n’y a pas de petites économies, son départ va permettre à la franchise d’économiser 3 millions de dollars dans le salary cap, même s’il y aura tout de même 1 million de « dead money. »

    Carroll n’a joué que 2 matchs cette saison, pour 5 plaquages et aucune interception. Il ne manquera donc pas vraiment à la défense.

    Âgé de 30 ans, Carroll est déjà passé par Miami et Philadelphie.


  • Lions : saison terminée pour Haloti Ngata

    Il n’a plus le niveau de ses grandes années à Baltimore, mais Haloti Ngata est tout de même un titulaire important à Detroit.

    Sauf que les Lions vont devoir faire sans lui pour le reste de la saison. Victime d’une blessure au biceps dimanche dernier contre les Panthers, le nose tackle a été placé sur la liste des blessés ce mercredi.

    Déjà auteur de 2 sacks en 5 matchs, le joueur de 33 ans va laisser un trou difficile à combler. Datone Jones a notamment été signé pour aider.

    Ngata est dans la dernière année de son contrat avec les Lions. Pas sûr, donc, de le revoir sous le maillot de Detroit.


  • L’équipe type de la semaine 5 : Aaron Rodgers gagne son duel face aux Cowboys

    Cette semaine 5 a tellement été marquée par les blessures qu’on en avait presque oublié les stars. Certains joueurs commencent à être abonnés à cette chronique tant ils écrasent la concurrence à leur poste, certains autres surprennent. Voici la crème de la crème de la 5e semaine.

    Attaque

    Quarterback : Aaron Rogers, Green Bay Packers (19/29, 221 yards, 3 touchdowns, 122,9 d’évaluation, 4 courses, 32 yards)
    Les Cowboys ont laissé plus d’une minute à Aaron Rodgers pour aller chercher un touchdown. Eh bien, Aaron Rodgers est allé chercher un touchdown.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Running back : Leonard Fournette, Jacksonville Jaguars (28 courses, 181 yards, 2 touchdowns)
    Non seulement, il n’a pas peur du contact, mais il n’a pas non plus peur de rendre son propre quarterback parfaitement inutile. La franchise de Jacksonville s’est trompé de gros chat en choisissant son nom … Wildcats serait plus approprié.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Receveur n°1 : Antonio Brown, Pittsburgh Steelers (10 réceptions, 157 yards)
    Oui, les Steelers ont perdu, mais ce n’est en tout cas pas à cause d’Antonio Brown qui n’a pas relâché un seul ballon sur les 10 lancés dans sa direction. D’ailleurs, Brown n’a relâché aucun ballon cette saison sur les 40 ballons « attrapables  » qui sont venus dans sa direction.

    Receveur n°2 : T.Y. Hilton, Indianapolis Colts (7 réceptions, 177 yards)
    Avec 25,3 yards par réception sur ce match, Hilton permet aux Colts de survivre en attaque depuis le début de la saison. Encore deux gros gains cette semaine (63 et 46 yards) qui confirment sa bonne entente avec Jacoby Brissett.

    Tight end n°1 : Ed Dickson, Carolina Panthers (5 réceptions, 175 yards)
    Pas de Greg Olsen, pas de problème, du moins pas cette semaine. Ed Dickson a élevé sonniveau de jeu au bon moment dans une attaque qui joue beaucoup avec ses tight ends.

    Tight end n°2 : Travis Kelce, Kansas City Chiefs (8 réceptions, 98 yards)
    Encore lui !

    Ligne offensive : Baltimore Ravens
    C’est une des surprises de la semaine. La ligne offensive des Ravens n’a autorisé aucun sack, notamment à Khalil Mack, alors que les semaines précédentes, Joe Flacco avait été constamment mis sous pression.

    Défense

    Defensive tackle : Kawann Short, Carolina Panthers (3 plaquages dont 2 sacks, 1 fumble forcé)
    Un defensive tackle qui réussit 2 sacks, ça ne passe jamais inaperçu et ça montre que cette défense des Panthers est en train de revenir à son niveau de 2015.

    Defensive tackle : Aaron Donald, Los Angeles Rams (5 plaquages)
    Toujours lui ! Avec 10 pressions sur Russell Wilson et la capacité de pénétrer dans le backfield presque sur chaque course, Aaron Donald continue de camper dans l’équipe type de la semaine avec son pote Travis Kelce.

    Defensive end : Jerry Hughes, Buffalo Bills (4 plaquages)
    Avec six pressions en 29 snaps de pass rush, Jerry Hughes n’a pas réussi à sacker Andy Dalton, mais il a constamment mis la pression sur le quarterback des Bengals.

    Defensive end : Joey Bosa, Los Angeles Chargers (6 plaquages dont 2 sacks, 1 fumble forcé)
    Une semaine, c’est Melvin Ingram, l’autre c’est Joey Bosa. Le pass rush des Chargers est un casse tête pour les lignes offensives.

    Linebacker n°1 : Leonard Floyd, Chicago Bears (6 plaquages dont 2 sacks)
    Efficace contre la course avec 3 plaquages solo, Floyd a été plus que bon dans le pass rush avec 2 sacks dont un pour un safety.

    Linebacker n°2 : Vontaze Burfict, Cincinnati Bengals (10 plaquages dont 1 sack)
    Ces Bengals-là reprennent des couleurs depuis 2 semaines. Vontaze Burfict lui, a tout simplement empêché Buffalo de courir à l’extérieur des tackles. Pas facile d’avancer à partir de ce moment.

    Linebacker n°3 : Kiko Alonso, Miami Dolphins (7 plaquages dont 1 sack, 1 fumble forcé, 1 passe déviée)
    6 stops défensifs, 1 sack, Alonso est à l’image de la bonne performance de la défense des Dolphins. En couverture, il n’a autorisé que 3 réceptions pour 18 yards.

    Cornerback n°1 : Patrick Robinson, Philadelphia Eagles (5 plaquages, 3 passes déviées)
    Robinson a certes autorisé 80 yards en semaine 5, mais il a dévié 3 passes à des moments très importants. Il a plié, mais n’a pas rompu et le total de 7 points de l’attaque des Cardinals plaide en faveur du cornerback des Eagles.

    Cornerback n°2 : Jason McCourty, Cleveland Browns (5 plaquages, 2 passes déviées, 1 interception, 1 fumble forcé)
    McCourty autorisé une évaluation de seulement 35,1 au quarterback adverse. Il n’a autorisé que 22 yards dans sa direction, a dévié une passe et en a intercepté une autre.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Free safety : Reshad Jones, Miami Dolphins (7 plaquages dont 0,5 sack)
    Toujours excellent contre la course, Reshad Jones y est pour beaucoup dans la contreperformance de l’attaque au sol des Titans. Constamment dans le backfield de Tennessee, Jones a forcé les grands running backs des Titans à des cuts inhabituels, ce qui a permis à la défense de Miami de bien contenir DeMarco Murray et Derrick Henry.

    
Strong safety : Karl Joseph, Oakland Raiders (9 plaquages)
    Oakland patauge, Karl Joseph surnage. Il a autorisé une réception pour -2 yards en couverture et a réussi 4 plaquages contre la course. Il aurait juste besoin d’un petit coup de pouce de ses coéquipiers en défense.

    Équipes spéciales

    Kicker : Adam Vinatieri, Indianapolis Colts (4/4 aux field goals, 2/2 aux extra points)
    Même à 44 ans, Adam Vinatieri reste décisif et donne la victoire aux siens en prolongations contre les 49ers.


  • Browns : Kevin Hogan nouveau quarterback titulaire

    La saison rookie de DeShone Kizer va continuer sur le banc. Ce mardi, Hue Jackson a annoncé que Kevin Hogan sera le titulaire des Browns pour le prochain match, face aux Texans.

    « J’ai pris la décision de faire débuter Kevin cette semaine », a expliqué le coach. « Nous avons aimé ce qu’il a fait dans notre attaque lorsqu’il était sur le terrain et il va débuter dimanche parce que c’est ce que nous pensons être le meilleur pour l’équipe à l’heure actuelle. Cela ne change pas ce que nous pensons de DeShone pour la suite. Il a travaillé très dur et a toujours un beau futur. Actuellement, c’est mieux pour lui et son développement d’être le remplaçant de Kevin. »

    Kizer a lancé 3 touchdowns pour 9 interceptions sur les 5 premiers matchs, pour une piteuse évaluation de 49,5. Hogan est entré en cours de match dimanche dernier face aux Jets, et il a été bien meilleur, avec un 16/19 pour 194 yards, 2 touchdowns et une interception.

    La saison dernière, Hogan a débuté un match, contre les Bengals, avec 2 interceptions à la clé. Il est âgé de 24 ans.


  • Poulet, saumon, fraises, smoothies : tout ce que mangent les Bills en une semaine

    Avec 53 joueurs dans l’effectif et quelques autres dans le practice squad, une cantine NFL est une petite usine. ESPN s’est amusé à plonger dans les coulisses de celle des Bills, pour savoir à quoi ressemble l’alimentation des joueurs.

    La première info : les burgers, frites et glaces se font très rares dans ces lieux. Même si les linemen ont besoin de 4000 calories par jour, ce sont des aliments sains qui sont servis pour atteindre ce seuil.

    Avec les coachs et tout le staff, environ 250 personnes sont services chaque jour de 7 heures à minuit. Voilà ce qu’ils ingèrent environ.

    Poulet : 320 kilos par semaine

    Boeuf (nourri à l’herbe, importé de Nouvelle Zélande) : 250 kilos par semaine

    Saumon : 125 kilos par semaine

    Broccoli : 30 kilos par jour

    Fraises : 25 kilos par jour

    Asperges : 50 bottes par jour

    Smoothies : 60 par jour

    Eau : 52 cartons par semaine

    Lait d’amande : 15 kilos par semaine

    Les Bills ont aussi un bar à salades et un bar à soupes à leur disposition. Des plats à emporter sont aussi proposés.

    Comme d’autres équipes, les smoothies ont trouvé leur place. Et des préparations sous forme de « shooters » aux épices et herbes sont aussi à disposition, avec des recettes et des qualités différentes, notamment pour aider à la récupération.

    Un joueur comme Richie Incognito consommerait des légumes à neuf reprises dans la journée ! Tyrod Taylor, lui, serait un fan de saumon, d’asperges et de patates douces.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Le journal des Rookies – Semaine 5 : Leonard Fournette s’entête !

    Ça continue ! Chaque mercredi, le journal des Rookies honore les novices qui se sont illustrés lors de la semaine écoulée en NFL. Le meilleur débutant offensif, son alter ego défensif, ainsi qu’un Top 5 pour tenter de n’oublier personne.

    Deux entrées attendues… Si Myles Garrett et Mitchell Trubisky, sélectionnés en haut de la Draft NFL 2017, n’ont pas connu des débuts victorieux, le premier s’est montré à son avantage. Le second repassera. Mais ce week-end, c’était surtout Fournette et sans bavure !

    Rookie offensif de la semaine

    Leonard Fournette (RB) – Jacksonville Jaguars
    28 courses, 181 yards, 2 TDs

    Avec 465 yards en 15 matches, T.J. Yeldon était le meilleur coureur des Jaguars en 2016. En 2017, Leonard Fournette a eu besoin de 5 sorties pour dépasser ce nombre (466). À Pittsburgh, l’ancien de LSU n’avait pourtant gagné que 42 yards après 45 minutes. Mais, dans le dernier quart, il a provoqué les Steelers, pour mieux les transpercer. Un radar l’a même flashé à 35,5 km/h, record cette saison. Si Blake Bortles continue d’être un fantôme, Jacksonville a trouvé un attaquant excitant. Et, comme dirait Gus Bradley, il était vraiment temps…

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Rookie défensif de la semaine

    Myles Garrett (DE) – Cleveland Browns
    2 plaquages, 2 sacks

    Frustration, libération. Touché à la cheville pendant l’été, Myles Garrett avait dû prendre son mal en patience, avant d’enfin pouvoir exercer son métier de chasseur. Contre les Jets, le joyau de l’Ohio a pris son envol, pour retomber de manière brutale sur le vieux Josh McCown. Bon, le natif d’Arlington (Texas) n’a joué que 19 actions, et le zéro pointé des Browns est toujours d’actualité. Mais à Cleveland, l’espoir s’est quelque peu embrasé. Parce qu’en une fraction de seconde, le monde du football a saisi : une fois lancé, personne n’arrête Garrett.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Top 5 des autres Rookies de la semaine

    1. Aaron Jones (RB) – Green Bay Packers
    19 courses, 125 yards, 1 TD

    Un running back à plus de 100 yards. Côté Green Bay, ce n’était pas arrivé cette année. À Dallas, les Packers se sont imposés grâce à Aaron, Rodgers et Jones. Ce dernier s’est révélé face aux Cowboys et, quand Ty Montgomery sera de retour, la franchise du Wisconsin pourrait bien posséder un duo dynamique au sol.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    2. Deshaun Watson (QB) – Houston Texans
    16/31 à la passe, 261 yards, 5 TDs + 3 courses, 31 yards

    Un revers, des blessures majeures. Dimanche soir, les Texans ont souffert. Mais ils ont quand même vu leur nouveau lanceur poursuivre son ascension. En NFL, un seul quarterback novice a produit un total de 5 touchdowns lors de 2 rencontres consécutives. Il porte le numéro 4. Autoritaire, mon cher Watson.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    3. Carl Lawson (LB) – Cincinnati Bengals
    1 plaquage, 1 sack

    Une ombre pesante. Choisi au 4e tour par les Bengals, Carl Lawson n’est pas (encore) une star. Mais, après 5 parties jouées au plus haut niveau, le linebacker de 22 ans totalise déjà 25 pressions, soit la 5e meilleure marque NFL dans ce secteur. Après Aaron Rodgers, Tyrod Taylor a lui aussi croisé une future étoile.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    4. Marlon Mack (RB) – Indianapolis Colts
    9 courses, 91 yards, 1 TD

    Fraîcheur et vitesse. Les Colts ont enrôlé Marlon Mack pour apporter de la jeunesse derrière Frank Gore, ce pari est jusqu’ici une franche réussite. Si l’ex-pensionnaire de South Florida n’affichera pas à chaque fois une moyenne de 10 yards, tout n’est peut-être pas fichu dans l’Indiana. La preuve par une 2e victoire.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    5. John Johnson (S) – Los Angeles Rams
    3 plaquages, 2 passes déviées, 1 interception

    Maurice Alexander avait démarré les 4 premiers matches de Los Angeles. Contre Seattle, John Johnson lui a chipé sa place, avant d’intercepter Russell Wilson sur 69 yards, pour placer les siens dans le camp adverse. Le safety de 21 ans a séduit ses coaches et, du coup, Alexander a été remercié. NFL, monde cruel…

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Le nouveau kicker des Buccaneers aidé par un medium

    Roberto Aguayo et Nick Folk se sont lamentablement plantés avec les Buccaneers. Mais Patrick Murray, le botteur chargé de les remplacer, a un atout inédit par rapport à eux.

    Selon le Tampa Bay Times, l’Irlandais consulte un medium.

    « Elle m’a beaucoup aidé avec beaucoup de choses », explique le joueur. « Peut-être que c’est le fait de parler qui m’a aidé. Sortir des choses et pouvoir vraiment sentir l’énergie positive. »

    A priori, Murray parle d’une psychologue, mais sans les diplômes. Les matchs à venir diront si ça marche.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • [vidéo] Les meilleures actions de chaque équipe en Semaine 5

    28 équipes, 28 actions. Voici une belle vidéo qui enchaîne le meilleur moment de chaque franchise NFL au cours de la Semaine 5.

    Il y en a pour tous les goûts !


  • Flag : retour sur la Journée 1 de la Coupe de France 2017

    Le coup d'envoi de l'édition 2017 de la Coupe de France de Flag a donc été donné ce dimanche avec la première journée de la compétition masculine. Voici les premiers résultats de la compétition pour les trois Zones du tableau messieurs. Les féminines entreront en lice dans deux semaines (dimanche 22 octobre) pour la Zone Nord, en même temps que la seconde journée du tournoi masculin.

    Résultats non homologués par la commission flag.

    Le tableau Masculin

    Zone Nord-Ouest

    A Albert en Picardie, les Salamandres du Havre ont pris le meilleur départ avec la première place du plateau. Suivent derrière eux l'Entente Vikings/Cobras, les Poppy's et l'Entente Taureaux/Spartiates qui ont chacun pris  une belle option pour la qualification pour la Finale de Conférence. Mais attention au groupe des poursuivants emmené par les Dockers de Nantes qui peut encore renverser la tendance.

    Le verdict pour cette Zone Sud sera donné dans deux semaines au Havre.

     

    Zone Nord-Est

    Bilan parfait pour les Corsaires d'Evry qui terminent invaincus cette première journée. Ils occupent la première place de la Zone Nord-Est devant les Météores de Fontenay-sous-Bois qu'ils ont battu à deux reprises (33-12 en phase de poule, puis 32 à 29 en finale). Flash et Molosses complètent le quatuor de tête et se sont également livrés à de belles joutes (victoires pour La Courneuve 33 à 26, puis 34 à 20 en match pour la troisième place).

    Revanches à venir à La Courneuve le 22 octobre prochain !

     

    Zone Sud

    Dans la Zone Sud, les Sphinx de Pau repartent en quête d'un quatrième sacre avec un parfait sans-faute à Aix-en-Provence. Les triple-tenants du titre n'ont pas fait de cadeaux à leurs adversaires, malgré une opposition serrée à la mi-temps face aux Centaures de Grenoble finalement remportée 47 à 27. Les Palois s'imposent en finale 52-26 face aux Falcons de Bron-Villeurbanne.

    La liste définitive des six finalistes pour la Conférence Sud sera décidée dans deux semaines, toujours à Aix-en-Provence.

     

    Coupe de France, mode d'emploi

    La  Coupe de France de Flag propose une compétition masculine et une compétition féminine, qui se jouent en parallèle. Les équipes inscrites ont été réparties dans des poules géographiques et s'affrontent lors des deux premières journées pour décrocher leur billet pour les Phases Finales, qui se terminera par la Finale Nationale le dimanche 3 décembre prochain à Asnières-sur-Seine.

    Dans le tableau masculin, les 4 meilleures équipes de chaque Zone Nord et les 6 meilleures de la Zone Sud disputeront les Finales de Conférence. Les 4 meilleures équipes de la Conférence Nord et les 2 meilleures de la Conférence Sud se retrouveront pour la Finale.

    Dans le tableau féminin, les trois meilleures équipes de la Zone Nord à l'issue des deux premières journées retrouveront directement les Atalantes (seule équipe féminine inscrite dans le Sud) en Finale Nationale.

    L'année dernière, les Sphinx de Pau avaient remporté pour la troisième fois consécutive la Coupe de France masculine. Les Redlips, Entente Molosses/Juggernautes, s'imposaient dans le tableau féminin.

     


mardi 10 octobre 2017

  • Cardinals : Chris Johnson coupé

    Les deux derniers hommes à avoir passé les 2000 yards au sol sur une saison ne seront finalement pas réunis sous le maillot des Cardinals.

    Selon ESPN, Chris Johnson a fait les frais de l’arrivée d’Adrian Peterson, puisqu’il a été coupé ce mardi soir.

    Arrivé après le début de la saison suite à la blessure de David Johnson, CK2K a porté 45 fois le ballon cette saison, pour 114 yards, soit une petite moyenne de 2,5 yards par course. Il a aussi capté 5 passes pour 43 yards. Il n’a pas trouvé une seule fois la end zone.


  • TDA Podcast n°198 : désastre à New York, déprime à Pittsburgh

    L’épisode 198 est dans la boite !

    Des matchs perdus, des blessures… La saison des Giants tourne à la catastrophe. Et maintenant ? La question se pose dans l’émission de ce mardi. C’est moins grave à Pittsburgh, mais il y a tout de même des interrogations. Les vainqueurs de la semaine, ce sont peut-être les Panthers, de retour en haut de la NFC.

    Alain Mattei, Raphaël Masmejean et Raoul Villeroy  reviennent sur tous les matchs de la semaine 5, vous proposent leurs tops et leurs flops, avant de répondre à vos questions et de vous présenter le match du jeudi, qui sera très intéressant cette semaine ! Camille Saraben est là à la technique.

    Bonne écoute… ou bon visionnage !

    Audio

    Vidéo

    Écoute et abonnement

    Pour les utilisateurs d’iTunes, le podcast est disponible dans l’iTunes store. Sur Android et iOS, le podcast est notamment disponible sur Stitcher.

    Vous pouvez directement faire clic droit et enregistrer sous sur ce lien pour télécharger directement le Podcast : Téléchargement direct.

    Envie de sortir pour regarder la NFL ?

    Notre partenaire le Hard Rock Café Paris organise des soirées NFL tous les dimanche à partir de 19 heures. Le 17 septembre, une partie de l’équipe TDActu sera même là pour animer l’avant-match !

    tdabannierehrc


  • NFL Game Pass Europe : 20% de réduction pour tous les inscrits

    Les dirigeants du Game Pass Europe avaient promis un geste commercial, ils tiennent parole. Ce mardi, les utilisateurs du service on reçu un email qui les informe qu’ils vont être remboursés de 20% du montant qu’ils ont payé à la souscription.

    « Que vous ayez rencontré des problèmes ou pas, nous allons vous donner une réduction de 20% sur le prix que vous avez payé. C’est notre manière de vous remercier de faire partie de l’équipe Gape Pass. Nous allons lancer votre remboursement immédiatement et vous devriez le recevoir dans les 30 jours. »

    La semaine a été difficile pour le Game Pass Europe. D’abord pris la main dans le sac sur des faux commentaires et obligés de présenter des excuses, de nouvelles perturbations du service ont ensuite émaillé le dimanche de la semaine 5.


  • Josh Gordon : « Alcool, Xanax, cocaine, marijuana, codeine… »

    Josh Gordon n’a toujours pas réintégré la NFL. Mais il essaye. Et une partie du chemin de la rédemption passe visiblement par une confession publique.

    Dans un mini-documentaire de 13 minutes pour le site Uninterrupted, l’ancien receveur des Browns raconte son parcours. Un parcours chargé.

    « J’ai consommé de l’alcool a de nombreuses occasions, du Xanax a de nombreuses occasions, de la cocaine plusieurs fois, de la marijuana la plupart du temps, la codeine, du sirop pour la toux, la methazine est très présente là d’où je viens », explique-t-il en ouverture.

    Si Gordon a évidemment eu des problèmes, il met aussi en lumière un système qui n’aide pas vraiment les joueurs.

    « On m’a donné des passe-droit toute ma vie, honnêtement. Les coachs, les profs, tout le monde m’a donné des secondes chances à cause de mes capacités sportives. »

    Exemple ? Lorsqu’un coach de sa fac, Baylor, le préviens d’un contrôle à venir et lui fourni même des bouteilles de « detox », en lui expliquant comment les boire.

    « C’était la première fois que je passais au-dessus du système et que l’autorité n’était pas prise au sérieux, parce que c’était guidé par quelqu’un qui était employé par la même université. »

    Gordon n’a pas joué en NFL depuis le 1er décembre 2014.


  • Trade : Adrian Peterson envoyé chez les Cardinals !

    Adrian Peterson ne sera resté que quatre matchs à New Orleans.

    Selon ESPN, le coureur vient d’être envoyé chez les Cardinals contre un choix sous conditions de la Draft.

    En terme d’effectif, chaque équipe a ses raisons. Arizona a perdu David Johnson, son meilleur coureur, au début de la saison. Les Saints, eux, avaient trop de monde sur ce poste avec Mark Ingram et Alvin Kamara en plus de Peterson.

    Avec 2 victoires et 3 défaites, les Cardinals ont proposé un triste football ces dernières semaines. L’espoir est sûrement que l’arrivée de l’ancien MVP enlève un peu de pression des épaules de Carson Palmer, qui a pris beaucoup de coups lors de ses dernières sorties.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Podcast : l’épisode 198 en direct, c’est ici à 18h30 !

    Live ! La mise en place du podcast TDActu dans ses locaux continue, et l’émission sera désormais en direct.

    Ce mardi, ça commence à 18h30, avec le débrief des matchs de la semaine 5, dont le naufrage des Giants, la déprime des Steelers et toutes les rencontres.


  • Le retour de kickoff est quasiment mort en NFL

    Depuis la saison 2016, après un touchback sur un kickoff, la balle est placée sur la ligne des 25 yards au lieu de celle des 20 yards auparavant, afin de limiter le nombre de retours de kick et ainsi le nombre de contacts sur ce genre d’action. Le constat est clair : ça marche.

    Selon ESPN, cette saison, 63,8 % des kickoffs terminent en touchback. Sur ceux qui ont été retournés, 36,6 % des retours n’ont pas dépassé la ligne des 20 yards, et aucun touchdown n’a été marqué sur cette phase de jeu en 5 semaines de compétition.

    En plus clair : presque deux fois sur trois, le kickoff ne résulte en aucune action positive par rapport au touchback. En 2010, la statistique était bien différente puisque seulement 1,6/10 kickoffs ne donnaient rien. Les équipes NFL se sont adaptées au fil du temps, certainement parce qu’elles ne souhaitent pas voir leurs joueurs se blesser sur cette phase de jeu.

    Les rares retours de cette saison ont d’ailleurs illustré cette volonté de réduire les kickoffs pour réduire les blessures. Steven Terrell, safety jouant notamment dans les équipes spéciales des Chiefs, a été victime d’une commotion sur le premier kickoff du Sunday Night Football. Sur l’action, Terrell a été poussé dans le dos avant de tomber et a ensuite pris un coup de pied derrière la tête. Après de longues minutes allongé face contre terre, le safety des Chiefs a pu retourner sur le banc de touche, aidé par les médecins de son équipe, mais cette action a fait ressortir une question posée depuis plusieurs années en NFL : faut-il supprimer les kickoffs ? Désormais, les statistiques semblent aussi appuyer en ce sens.


  • Preview Week 6

    La sixième semaine nous apportera son lot de surprises et de confirmations. Plusieurs rencontres seront à suivre de près. Certaines équipes auront l'occasion de se relancer pendant que d'autres tenteront de confirmer un bon début de saisons. Coup d'oeil sur ce que nous réserve cette sixième semaine de saison régulière. 

    Les chocs du weekend 

    Ce début de saison imprévisible nous a réservé son lot de matchs épiques. Les Bills, les Bengals, les Seahawks et les Cowboys, au repos cette semaine, suivront de près ces affiches qui ont retenu notre attention : 

    Carolina Panthers (4-1) - Philadelphia Eagles (4-1) : Dès jeudi, deux franchises au bilan de quatre victoires pour une défaite s'affronteront. Leaders autoritaires de leur division respective, les Panthers et les Eagles auront l'occasion d'en découdre lors d'un Thursday Night Football qui s'annonce explosif. Carson Wentz et Cam Newton devront assurer le spectacle dans une rencontre qui s'annonce serrée. Le vainqueur de ce match prendra déjà une belle option pour les playoffs avec un bilan de cinq victoires et une seule défaite dans une ligue très ouverte ou tout le monde peut battre tout le monde. Les Panthers sortent de deux belles performances face aux Patriots et aux Lions. Les Eagles, quant à eux, restent sur trois victoires consécutives et ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin. Un duel entre une top 10 défense emmenée par Luke Kuechly et une top 10 offense orchestrée par Doug Pederson. 

    Minnesota Vikings (3-2) - Green Bay Packers (4-1) : L'une des batailles attendues dans le grand nord, Aaron Rodgers et ses Packers (4-1) viennent défier les Vikings (3-2) qui ont l'occasion de revenir à hauteur de leurs adversaires du weekend. La NFC North est plus que jamais compétitive avec des Lions (3-2) qui réalisent un bon début de saison également. Ce qui donne un intérêt d'autant plus important à la joute de ce dimanche à 19h, heure française. L'occasion de voir Rodgers à l'oeuvre face à une défense qui a déjà eu raison de lui. L'an passé, les deux franchises l'avaient emporté à domicile. Les hommes de Mike Zimmer ont su pallier les nombreuses blessures à des postes importants, ils devront redoubler de vigilance face à Rodgers et compagnie. La défense de passe reste à travailler du côté de Minnesota alors que les Packers quant à eux devront se montrer plus rigoureux face à la course. Le duel à distance entre Stefon Diggs (23 réceptions, 395 yards et 4 TD) et Jordy Nelson (19 réceptions, 230 yards et 6 TD) sera à suivre de près. Les hommes en vert et jaune seront favoris, mais en déplacement ils ne sont pas à l'abri d'une surprise.  

    Jacksonville Jaguars (3-2) - Los Angeles Rams (3-2) : Le match entre deux bonnes surprises de la saison. Pas encore réguliers à tous les niveaux, les Jaguars (3-2) et les Rams (3-2) s'affrontent dans un match ouvert à souhait. Respectivement leaders et co-leaders de leur division, cette rencontre sera d'une importance cruciale pour la suite des événements. Les Rams sortent d'une défaite de justesse face aux Seahawks alors que les Jaguars ont donné une leçon aux Steelers de Big Ben (5 interceptions dont 2 picks six lors de la rencontre). Un duel entre deux défenses spectaculaires et deux jeunes quarterbacks qui auront du pain sur la planche. Les hommes de Sean McVay s'exportent assez bien avec deux victoires en deux rencontres en déplacement. Les Jags retrouvent Jacksonville après deux déplacements et un match à Londres. Leur seule rencontre à domicile s'était soldée par une lourde défaite face aux Titans. Ils compteront sur leur défense prolifique pour offrir à leurs supporters une première victoire dans leur stade cette saison. 

    Kansas City Chiefs (5-0) - Pittsburgh Steelers (3-2) : Ce n'est pas tous les ans que les Chiefs sont annoncés comme grands favoris face aux Steelers de Ben Roethlisberger ! C'est pourtant bien le cas cette année. Kansas City est la seule équipe encore invaincue cette saison et les Steelers ne sont que l'ombre d'eux-mêmes alternant le très bon et le très mauvais. Ce match n'en reste pas moins un duel entre deux leaders de division ! Les Chiefs caracolent en tête de l'AFC West alors que les Steelers partagent la tête de l'AFC North avec le rival de Baltimore. Les rôles semblent s'inverser cette année, les Chiefs disposent de l'attaque la plus prolifique de la ligue avec 32,8 points par match et en face les Steelers font déjouer les quarterbacks adversaires ne concédant que 139 yards par match à la passe (1er dans la ligue) pour une moyenne 17,8 points concédés (sixième dans la ligue). C'est donc un clash entre un monstre à quatre têtes composé d'Alex Smith, du jeune Kareem Hunt, de l'insaisissable Tyreek Hill et du solide TE Travis Kelce face au célèbre trio de B : Big Ben, Le'Veon Bell et Antonio Brown ! Un match qui s'annonce spectaculaire. Alors, première défaite pour les Chiefs ou descente aux enfers pour les Steelers qui ont été catastrophiques en week 5 face aux Jags ? La réponse dimanche soir. 

    New York Jets (3-2) - New England Patriots (3-2) : Nettement moins sexy sur papier, ce duel entre deux rivaux historiques de l'AFC East est également une rencontre entre deux équipes au bilan positif (3-2) ! Les Patriots, en manque de confiance depuis le début de saison, se déplacent chez des Jets qui restent sur trois victoires de rang. La bande à Tom Brady domine la ligue en yards par les airs mais est bonne dernière en défense dans cette même catégorie. Alors que les Jets, qui avaient entamé la saison avec deux défaites, sont irréguliers mais trouvent les solutions pour aller chercher la victoire depuis trois semaines. Les Jets n'ont pas connu la défaite à domicile cette saison tandis que leurs adversaires du jour n'ont pas été défaits en déplacement cette saison. Même si sur papier, les visiteurs sont favoris, ils ont démontré leur incapacité à défendre cette saison. Et lorsque la défense tenait le coup (face aux Buccs), c'est l'attaque qui toussotait. Cette rivalité entre les franchises nous offrent régulièrement des surprises et des matchs serrés jusqu'à la dernière seconde. Une chose est sûre, la victoire est impérative pour les hommes de Bill Belichick. Et la manière sera surveillée de près face à une franchise abordable mais qui enchaine les victoires. 

    Malheur aux vaincus

    Les rencontres ci-dessus concernent principalement la course aux playoffs. Mais d'autres équipes semblent déjà jouer leur vie cette semaine. Dans ces rencontres, la défaite est interdite : 

    Houston Texans (2-3) - Cleveland Browns (0-5) : Les Texans (2-3) défient des Browns toujours à la recherche de leur première victoire cette saison. En cas de défaite, les Texans laisseraient peut-être filer les Jaguars en tête de leur division. Les Browns tenteront d'arracher une victoire qui leur ferait le plus grand bien. 

    Arizona Cardinals (2-3) - Tampa Bay Buccaneers (2-2) : Les Cardinals, qui passent à chaque fois par un overtime pour arracher une victoire, recevront des Buccs inconstants et toujours à la recherche d'une stabilité offensive. En cas de défaite, les chances de playoffs s'éloigneraient encore un peu plus pour ces franchises qui ont déçu en ce début de saison. 

    Oakland Raiders (2-3) - Los Angeles Chargers (1-4) : Après plusieurs défaites de justesse, les Chargers ont enfin arraché une victoire face aux Giants. Les Raiders, à l'inverse des Jets, ont connu trois défaites consécutives après avoir gagné leurs deux premières rencontres. Malheur au vaincu, qui s'enlisera un peu plus au fond de cette AFC West où les Chiefs et les Broncos carburent depuis le début de la saison. 

    Tennessee Titans (2-3) - Indianapolis Colts (2-3) : Dans une division très serrée, où toutes les équipes se tiennent en un match, les confrontations entre rivaux de division seront prépondérantes au décompte final. Les Titans et les Colts sont décevants en ce début de saison mais ont l'occasion de se relancer lors d'un duel qui aura lieu lundi pour ponctuer cette sixième semaine. En cas de défaite de Jacksonville, le vainqueur de cette rencontre rejoindraient les floridiens en tête de l'AFC South. 

    Mais aussi

    New Orleans Saints (2-2) - Detroit Lions (3-2) : Joli duel en perspective entre deux quarterbacks spectaculaires : Drew Brees  et Matthew Stafford. Les Lions ont bien entamé la saison malgré une défaite "surprise" face aux Panthers la semaine dernière. Ils pourront se relancer face aux Saints qui ont alterné le bon et le moins bon cette année avec une défense plus que friable. 

    Washington Redskins (2-2) - San Francisco 49ers (0-5) : Les Redskins ne sont pas à la hauteur des attentes cette saison mais ils peuvent repasser dans un bilan positif face à des 49ers qui semblent déjà condamnés avec cinq défaites en autant de rencontres. La course au first pick semble déjà lancée entre les californiens et les Browns. Les Redskins devront se montrer plus consistants s'ils souhaitent accrocher le wagon de tête cette année. 

    Atlanta Falcons (3-1) - Miami Dolphins (2-2) : Les Falcons ne devraient pas trop souffrir face aux Dolphins. Après une défaite face aux Bills et une semaine de repos, Matt Ryan compte bien renouer avec le succès. 

    Baltimore Ravens (3-2) - Chicago Bears (1-4) : Baltimore et Joe Flacco ne peuvent pas se faire surprendre face aux Bears de Mitchell Trubisky. Les Bears sont venus à bout des Steelers cette saison et comptent bien réaliser le même exploit face à leur rival de toujours. 

    Denver Broncos (3-1) - New York Giants (0-5) : Les Giants courent toujours après leur première victoire et ce déplacement à Denver semblent bien compliqués pour Eli Manning qui a perdu Odell Beckham Jr. sur blessure la semaine dernière. Face aux anciens coéquipiers de son frère aîné, Eli tentera de réaliser un exploit. Mais la défense des Broncos semblent plus solide que jamais et l'attaque tourne également de manière plus que correcte. On imagine mal les locaux se faire surprendre. 

    De quoi passer un weekend plus qu'agréable pour les fans de football américain ! 


  • [vidéo] Top 3 : les meilleures célébrations de la Semaine 5

    La NFL a relâché un peu ses règles pour les célébrations cette saison, et cela commence enfin à se voir.

    En groupe, avec le ballon, façon bobsleigh… Les joueurs commencent à se lâcher. Tant mieux.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Brèves

Seniors - D2

dimanche 5 mars

Victoire 52-00 face aux Pygargues de Troyes.
Prochain match le 18/03 au Mans contre les Mousquetaires de Chatenay- Malabry

U19

dimanche 22 janvier

Victoire Dimanche après-midi 19-02 face aux Dockers (Nantes).
Prochain match le samedi 04 Février. Nos U19 se déplaceront le samedi soir aux Mariners de Vannes.

U19

dimanche 15 janvier

Défaite Samedi après-midi 00-14 face aux Pionniers (Tours).
Prochain match dimanche 22 janvier au Mans face aux Dockers de Nantes.

U16

dimanche 15 janvier

Victoire samedi après-midi face aux Pionniers de Tours (20-08).
Prochain match de Samedi 28 Janvier à Tours le 28/01 (Plateau)