Sur le Web, ces 30 derniers jours

mardi 12 décembre 2017

  • La folle course aux playoffs NFC 2017 (week 14)

    Une semaine 14 encore bien mouvementée dans la NFC qui nous promet une fin de saison passionnante. La Conférence Nationale semble disposer de 3 à 4 équipes capables d'aller décrocher le Graal en février ... mais laquelle ?
    Comme lors de la week 13, le calendrier nous a offert des matchs entre équipes directement concernées par les playoffs. Les Saints chez les Falcons, les Vikings chez les Panthers et les Eagles chez les Rams, soit les 6 premiers de la conférence à 3 semaines de la fin !

    N°1 Philadelphia Eagles (11-2) @ N°3 Los Angeles Rams (9-4)

    Pour les premières fois depuis 1970 les meilleurs attaques ex-aequos (30,1 ppm) s'affrontaient ; or il n'est pas rare que, dans ce cas, la montagne accouche d'une souris, les défenses prenant l'ascendant sur les attaques. Mais dimanche, ce sont bien les attaques qui ont fait parler la poudre avec 8 touchdowns offensifs. Les Rams, dominés en première mi-temps, pensent avoir fait le plus difficile en marquant 2 TD coup sur coup, le second sur un punt bloqué et remonté par Blake Countess (28-24 à cet instant). Mais Carson Wentz lance son 4e TD et Jake Elliott passe ses 3e et 4e field goal de la journée pour mettre à l'abris les Aigles : 43-35.

    La victoire au goût amer des Eagles : fin de saison pour Wentz

    Dans le duel entre le 1er choix, Jared Goff, et le deuxième choix, Wentz, de la Draft 2016, c'est le potentiel MVP qui a le plus impressionné. Avec 4 TDs, il a fait très mal aux Rams. Malheureusement, sur une action dans le 3e QT, le jeune QB part à la course et plonge dans la end zone. Il est pris en cisaille au niveau des jambes. Le TD est refusé pour un holding. Il se relève, boite un peu mais enchaine avec une passe de TD pour Alshon Jeffery, auteur pour l'occasion d'un superbe réception. Examiné peu après, le verdict tombe : rupture du ligament croisé antérieur.

    Les Eagles vont devoir se passer de leur meilleur atout dans ces deux derniers mois de compétition. Nick Foles reprend la place qu'il avait occupé avec brio lors de la saison 2013. Dimanche, il a parfaitement terminé le match mais sera-t-il capable de mener son équipe jusqu'aux sommets ? Pour terminer la saison régulière, ils disposent d'un calendrier assez clément avec un déplacement chez les Giants puis les réceptions des Raiders et des Cowboys.

    Pour Los Angeles, cette défaite n'a pas de conséquence directe puisqu'elle fait écho à celle des Seahawks. Ces derniers seront justement leur prochain adversaire la semaine prochaine. S'ils franchissent cet obstacle, la division devrait leur revenir puisqu'ils terminent par un déplacement à Tennessee et la réception des 49ers.

    N°2 Minnesota Vikings (10-3) @ N°5 Carolina Panthers (9-4)

    Une semaine après avoir pris la tête de la NFC avec leur victoire probante chez les Falcons, les Vikings avaient un 3e déplacement consécutif, à Charlotte cette fois. Le match commence de la pire des manières pour eux puisque 3 jeux après l'interception chanceuse de Daryl WorleyJonathan Stewart s'échappe 60 yards pour le TD. Le ton est donné, il y aura des erreurs, de la chance et beaucoup de gros jeux.
    S'appuyant sur une défense redoutable contre la course, Minnesota pensait qu'en cantonnant Cam Newton dans sa poche, elle aurait partie gagné. Elle s'est trompée. Certes le MVP 2015 n'a gagné que 137 yards par les airs, mais Stewart en a avalé 103 au sol avec à la clé 3 TDs ! Enfin, après le TD de 52 yards de Case Keenum (27/44, 280 yards, 2 TD et 2 Int., rating 75.9) pour Adam Thielen et le 3e field goal de Kai Forbath, Minnesota voit s'envoler Newton pour un gain de 62 yards qui prépare la dernière estocade de Stewart : 31-24.

    Minnesota reçoit les Bengals, va chez les Packers et termine à la maison face aux Bears. S'ils finissent 1er de la NFC (chose d'autant plus possible que Wentz est out chez les Eagles), il pourrait potentiellement jouer 5 de leurs 6 prochains matchs à la maison, Super Bowl LII compris !

    Carolina reçoit les Packers (avec Rodgers ?) puis les Buccaneers avant d'aller défier les Falcons dans une finale potentielle dans la NFC Sud.

    N°4 New Orleans Saints (9-4) @ N°6 Atlanta Falcons (8-5)

    Le match qu'il ne fallait pas perdre pour les Falcons sous peine de se voir noyer dans la meute des poursuivants ! Encore un match fou où une équipe quasiment d'entrée l'un de ses joueurs clés. Un mois après la commotion de Devonta Freeman côté Falcons, c'est au tour des Saints de perdre dès la première série le jeune prodige Alvin Kamara (commotion). Dès lors, le jeu de course est remisé et tout repose sur les passes de Drew Brees (26/35, 271 yards, 2 TD et 1 Int., rating 103.4).
    En face, Freeman (91 yards, 1 TD) et Tevin Coleman (32 yards) ont pesé mais le MVP 2016 a encore réalisé une prestation très moyenne. Auteur de 3 interceptions, dont 2 clairement sur des mauvais choix, Matt Ryan est loin de son niveau de la saison dernière (15/27, 221 yards, 1 TD et 3 Int., rating 55.2). Finalement, il conduit 2 drives dans le dernier acte qui donne 3 points d'avance à son équipe.
    Brees a une dernière occasion d'envoyer tout le monde en prolongation. Mais alors qu'un field goal facile se profile, les Saints tentent d'arracher le match et c'est au tour de Brees de connaitre une erreur rare. Sa passe est très mal ajustée et interceptée par D.Jones. 20-17.

    Les Falcons viennent de gagner le 1er de leurs 4 derniers matchs. S'ils complètent ce grand chelem, ils seront assurés d'être les premiers de la NFC Sud. Place maintenant à deux déplacements chez les Bucs puis chez les Saints (2e match en 18 jours) avant d'accueillir les Panthers.

    Pour les hommes de Sean Payton, tout va donc se jouer contre Atlanta dans moins de deux semaines. Avant ils reçoivent les Jets (une formalité ?) et terminent à Tampa Bay.

    N°7 Seattle Seahawks (8-5)

    Défaits à Jacksonville 30 à 24, les Seahawks se sont mis la pression tout seul. Ils reçoivent le week-end prochain les Rams pour ce qui pourrait déjà être la finale de la NFC Ouest. Mais attention, ils vont derrière à Dallas avant d'accueillir les Cardinals.

    8e ex-aequos : Lions, Cowboys et Packers (7-6)

    Déjà à ces positions la semaine dernière, ces 3 clubs n'ont plus le droit à l'erreur. La bonne nouvelle (à confirmer) pour les Packers est qu'ils pourraient enregistrer le retour d'Aaron Rodgers pour la réception de la bande à Cam Newton. Encore une sacrée affiche en perspective !


  • NFL 2017 - Ce qu'il faut retenir du week-end...

    Ce qu'il faut retenir du quatorzième week-end de la saison 2017 de NFL...

    Une interception acrobatique de Deion Jones dans son propre en-but à 85 secondes de la fin du match a permis à Atlanta de préserver une courte avance sur New Orleans (20-17) et de relancer la course au titre la NFC South. La seule interception de Drew Brees, contre trois pour Matt Ryan, a couté à des Saints qui ont pourtant mené jusqu'au premier tiers du dernier quart temps.

    Dans la neige et le blizzard, Buffalo s'est imposé en prolongation contre Indianapolis grâce à une course victorieuse de LeSean McCoy (13-7, OT). Les Colts ont pourtant eu l'opportunité de l'emporter dans le temps réglementaire mais Adam Vinatieri a manqué un FG dans les toutes dernières secondes. La météo était tellement mauvaise que les spectateurs ont assisté à un effort collectif des Colts pour nettoyer le terrain.

    La série de huit victoires d'affilée des Vikings a pris fin à Charlotte où Minnesota s'est incliné face à Carolina (24-31), la faute notamment à trois TD de Jonathan Stewart dont le dernier juste après le "two-minute warning" La défense des Panthers a intercepté Case Keenum à deux reprises et l'a mis à terre six fois. 

    Cincinnati était affaibli en défense par les blessures de Adam JonesDre KirkpatrickVontaze Burfict ou encore Nick Vigil et Chicago a profité de l'aubaine pour s'imposer tranquillement dans l'Ohio (33-7). Mitchell Trubisky a marqué au sol et dans les airs et Jordan Howard a ajouté deux TD à la course. L'interception sur Andy Dalton a mis fin à sa série de 193 passes sans interception qui avait débuté le 22 octobre. 

    Aaron Rodgers a doucement repris l'entrainement à Green Bay, et apparemment apparu "ridicule et incroyable", mais c'est Brett Hundley qui a disputé la rencontre à Cleveland remportée par les Packers en prolongation (27-21, OT). Les Browns doivent à peine en croire leurs yeux puisqu'ils menaient 21-7 à l'approche de la fin du troisième quart temps. GB a égalisé à 17 secondes du terme du match sur la deuxième passe de TD de son QB puis profité de la seconde interception sur DeShone Kizer en prolongation pour aller marquer, quelques jeux plus tard, le TD de la gagne sur une passe réceptionnée par Davante Adams.

    San Francisco a signé un second succès consécutif en s'imposant à Houston (26-16). Jimmy Garoppolo a lancé pour 334 yards, nouveau record personnel, pour aider les 49ers à prendre sept points d'avance en fin de troisième quart temps. DeAndre Hopkins a marqué par deux fois mais aussi perdu un fumble en milieu de dernier quart temps qui a conduit à un FG de SF synonyme de victoire pour les visiteurs.

    Après quatre défaites de rang, Kansas City a renoué avec la victoire en battant Oakland avec aise (26-15). Les Chiefs menaient 26-0 quand les Raiders ont trouvé une première fois l'en-but en début de dernier quart temps par Marshawn Lynch. Ils ont doublé la mise après avoir recouvert leur "onside kick" mais le réveil a été trop tardif.

    Malgré une blessure à la main, Matthew Stafford a mené ses Lions à la victoire à Tampa Bay. Le QB de Detroit a été intercepté à deux reprises, équilibrant les deux interceptions sur Jameis Winston. Les Lions n'ont jamais été menés dans la rencontre et l'ont emporté sur un ultime FG à vingt secondes du terme du match.

    Eli Manning a repris du service avec les Giants après avoir ciré le banc le weekend passé mais c'est Dak Prescott et ses trois passes de TD qui a été la vedette de la victoire de Dallas à New York (30-10). Pour son retour à la compétition, Sean Lee s'est offert 18 plaquages et une interception qui a amené le dernier TD des Cowboys. Tenus en échec à la pause (10-10), les visiteurs ont marqué par trois fois en moins de cinq minutes lors du dernier quart temps.

    Denver a mis fin à sa série de huit défaites en corrigeant les Jets (23-0). La défense des Broncos n'a accordé que 100 yards dans le match, 59 au sol et 41 dans les airs. Josh McCown a lancé une interception et perdu un fumble avant de sortir sur blessure à la main.

    Les Cardinals se sont contentés de quatre FG pour battre Tennessee (12-7). Les Titans avaient pris l'avantage à la pause (7-0) mais un fake punt manqué sur leurs propres 35 yards et deux interceptions sur Marcus Mariota ont sonné leur glas. Coté Arizona, Blaine Gabbert n'a pas perdu de ballon mais mangé la pelouse à huit reprises.

    On n'arrête plus les Chargers qui ont signé une quatrième victoire de rang en s'imposant contre Washington (30-13). Philip Rivers a terminé la rencontre avec deux fois plus de yards (319 contre 151) et de TD (deux contre un) que Kirk Cousins, et aussi zéro interception contre une pour le QB des Redskins.

    Les Eagles ont remporté la NFC West mais perdu Carson Wentz lors de leur victoire sur les Rams (43-35). Touché à un ligament du genou après avoir lancé quatre TD, le QB de Philadelphia manquera le reste de la saison et les playoffs. Menés de deux points avec une seconde à jouer, les visiteurs ont tenté de remonter le terrain façon rugby mais une passe interceptée (officiellement un fumble) et retournée pour TD a donné plus d'ampleur au succès de Philly.

    Jacksonville a parfaitement exploité le secondaire de Seattle, toujours privé de Richard Sherman et Kam Chancellor, avec deux longues passes de TD de Blake Bortles pour donner une courte victoire aux Jaguars (30-24). Russell Wilson a fait encore mieux avec trois TD au-dessus de la défense des Jags mais ses trois interceptions ont plombé les Seahawks. Les Jaguars ont gagné six de leurs sept derniers matchs et sont seuls en tête de l'AFC South.

    l'AFC North appartient aux Steelers après leur courte victoire sur Baltimore (39-38). Ben Roethlisberger a lancé pour 506 yards et deux TD, devenant le seul QB de la NFL à atteindre par trois fois la marque des 500 yards. Après un départ lent et deux TD de Pittsburgh, les Ravens ont marqué sur cinq de leurs six possessions suivantes pour mener en milieu de dernier quart temps (38-29) avant que Big Ben et Le'Veon Bell sonnent la charge finale. Une victoire et un titre de division bien évidemment dédiés à Ryan Shazier, blessé au dos contre Cincinnati et qui a subi une opération de la moelle épinière quatre jours avant le match.

    Lors du Monday Night, Tom Brady a lancé une interception dès sa deuxième passe et aucune de ses 11 passes de la première mi-temps n'a été réceptionnée par un receveur, une première depuis 2003. Les choses ne se sont pas arrangés après la pause et une seconde interception, encore une fois par Xavien Howard, et un piteux 0/12 en troisième down, la première fois depuis 1991 que les Patriots ne convertissent pas un troisième down. Faible en attaque (la faute à l'absence sur suspension de Rob Gronkowski ?), New England s'est incliné à Miami (27-20). Les Dolphins ont été solides en défense et efficaces en attaque derrière les trois TD de Jay Cutler dont deux pour Jarvis Landry.

    La perf de la semaine :

    RB Le'Veon Bell (Pittsburgh Steelers) : 48 yds, 2 TD (course) / 77 yds, 1 TD (réception)

    La triple-menace de la semaine : Pittsburgh Steelers

    QB Ben Roethlisberger : 506 yds, 2 TD

    RB Le'Veon Bell (Pittsburgh Steelers) : 48 yds, 2 TD (course) / 77 yds, 1 TD (réception)

    WR Antonio Brown : 213 yds


dimanche 10 décembre 2017

  • Les Chiefs prennent une option sur l'AFC West

    Les Chiefs (6 – 6) et les Raiders (6 – 6) se disputaient la tête de la division ce dimanche. Favoris malgré les six défaites sur les sept derniers matchs, les Chiefs n’ont pas tremblé et se sont relancés dans la course aux playoffs. Retour sur ce match à sens unique.

    À domicile, les Chiefs avaient tout intérêt à emballer le match dès l’entame. Ils réussissent un bon premier quart qui les lancera pour la suite du match. L’attaque commence à ressembler à celle du début de saison, notamment Kareem Hunt qui va chercher son premier touchdown depuis pas moins de neuf semaines. La confiance est de retour pour les hommes d’Andy Reid qui mènent 10 – 0 dès les premières secondes du deuxième quart temps. 

    Après une belle passe d'Alex Smith vers Albert Wilson pour 36 yards, Harrison Butker creusent l'écart avec un deuxième field goal. C'est 13 - 0 et les Raiders ne sont pas au bout de leurs peines. Aux portes de la redzone, Derek Carr est plaqué alors qu'il cherche Michael Crabtree. Il est intercepté par Terrance Mitchell qui réduit à néant le drive le plus abouti des visiteurs. 

    Alex Smith en profite pour affûter ses stats avec une bombe de 44 yards vers Tyreek Hill. Mais le drive se termine par un nouveau field goal. C'est 16 - 0 à la pause. 

    West assure la victoire

    Le troisième quart est marqué par deux turnovers consécutifs. Ce sont d'abord les Raiders qui concèdent un fumble avant de voir Smith balancer une interception sur le play suivant. Mais rien n'y fait, les visiteurs sont incapables de développer un jeu au sol et Derek Carr s'est déjà montré plus incisif. Quelques minutes plus tard, le jeu au sol des Chiefs continuent de faire mal et c'est cette fois Charcandrick West qui trouve la endzone et donne 26 points d'avance aux locaux. Le match est plié. 

    Deux touchdowns pour la forme

    Marshawn Lynch sauve l'honneur dans le quatrième quart avec une belle course de 22 yards. C'est ensuite Jared Cook qui inscrit un touchdown face à une défense qui semble déjà relâcher la pression.  Carr termine la rencontre avec une nouvelle interception, cette fois c'est Steven Terrell qui prend en défaut le quarterback adverse. Score final : 25 - 16.

    En bref 

    Les quarterbacks ne rendent pas des fiches fantastiques avec 24/41, 211 yards, 1 TD et deux interceptions pour Carr alors que Smith termine avec une fiche de 20/34 pour 268 yards et une interception. Heureusement pour le spectacle, le running game des Chiefs a répondu présent. Kareem Hunt termine la rencontre avec 116 yards en 25 portées et un touchdown. Un match qui devrait relancer le rookie après une période creuse de quelques semaines. Tyreek HillTravis Kelce et Albert Wilson terminent la rencontre avec plus de 70 yards au même titre que Jared Cook qui ponctue sa rencontre avec 75 yards. 

    Les Raiders voient sans doute leurs derniers espoirs de playoffs s'envoler. Un calendrier très compliqué les attend avec notamment un déplacement à Philadelphie dans deux semaines. Les Chiefs, quant à eux, se relancent et prennent une belle option dans la lutte pour le titre en AFC West en attendant le résultat des Chargers (6 - 6) face aux Redskins. La division se jouera probablement la semaine prochaine, les Chargers se déplaçant chez les Chiefs. Un match à suivre entre deux équipes qui n'ont pas le droit à l'erreur ! 

    [lié à Chiefs 26 - 15 Raiders]

samedi 9 décembre 2017

vendredi 8 décembre 2017

  • Browns : nouveau loupé dans la recherche du General Manager
    Les Cleveland Browns viennent de trouver un nouveau General Manager. Quelques jours après le départ forcé de Sashi Brown, l’ancien directeur des Chiefs John Dorsey a posé ses bagages dans l’Ohio. Mais la franchise d’AFC Nord ne fait décidément rien comme tout le monde. Dans le cadre d’une embauche, les équipes NFL doivent impérativement respecter […]

  • Raiders : toujours pas d’Amari Cooper à Kansas City
    Malgré une saison morose, les Oakland Raiders sont encore en course pour les playoffs. Dimanche, c’est sur le terrain des Kansas City Chiefs que les Californiens viseront un titre de division AFC Ouest. Une affiche phare que les joueurs de Jack del Rio ne disputeront pas au complet. Selon ESPN, Amari Cooper ne serait pas […]

  • Bengals : infirmerie pleine contre Chicago
    Battus lundi, par Pittsburgh, les Cincinnati Bengals ont quasiment dit adieu aux playoffs. Et les choses ne s’arrangent pas, à la veille du match contre Chicago. Marvin Lewis a officialisé le forfait de six titulaires, dont cinq en défense. Conséquence directe du Monday Night, Vontaze Burfict et Dre Kirkpatrick (commotion) ainsi qu’Adam Jones (aine) sont […]

  • [Preview] NFL Semaine 14 : les Eagles doivent redécoller, les Vikings poursuivre
    Voilà que nous entrons dans le dernier quart de la saison avec cette semaine 14. Après un Thursday Night Football à fort enjeu et suspense, place désormais au reste de la NFL. Encore une fois, les deux matchs à ne pas manquer opposeront quatre équipes de la NFC. Chaque semaine cette conférence nous offre des […]

  • Draft 2013 : Le pire premier tour de l’histoire ?
    E.J. Manuel, symbole d'un premier tour à oublier ...

  • Bills : décision au dernier moment pour Tyrod Taylor
    Le rêve des Bills d’aller en playoff est peut-être entrain de s’envoler pour de bon. Incapable de se détacher des Patriots dimanche dernier (23-3), l’équipe de Buffalo a dû voir son quarterback (cette fois titulaire) Tyrod Taylor sortir du terrain en camionnette. Le joueur de 28 ans souffre en effet d’une contusion au niveau du […]

  • Rashad Jennings prend sa retraite
    Il n’aura pas eu d’autres opportunités. Un an et demi après son départ des Giants, Rashad Jennings a décidé de raccrocher les crampons, à 32 ans. Le running back a officialisé sa retraite, par le biais d’une vidéo postée sur Twitter. « Je me sens comblé, humble à l’idée d’avoir eu la chance de jouer en […]

  • Saints : Drew Brees critique (à son tour) le match du jeudi
    Les New Orleans Saints sont un brin amers. Non content d’avoir perdu dans les dernières secondes à Atlanta (20-17) en ouverture de la quatorzième semaine de saison régulière, les joueurs de Sean Payton ont dû composer avec une cascade de blessures. Alvin Kamara et Senio Kelemete (tous deux pour commotions), Kenny Vaccaro et A.J. Klein […]

  • [souvenirs] Quand Barry Sanders torturait les Buccaneers
    Ce dimanche, les Lions affronteront les Buccaneers en espérant qu’un de leur coureur arrive à passer les 100 yards pour la première fois depuis 2013. À une époque, ils avaient un homme capable de piétiner les adversaires. Un certain Barry Sanders. La franchise de Tampa s’en souvient bien. Pendant ses jeunes années, elle est devenu […]

  • Soirée : TDActu au Hard Rock Café Paris pour la Semaine 14
    Les soirées NFL du Hard Rock Café Paris continuent, et TDActu sera encore la ce dimanche, pour la Semaine 14. Ce dimanche 10 décembre, Raoul Villeroy sera là pour vous accueillir, de 18h00 à 19 heures, puis pour le début des matchs. Comme à chaque soirée, vous pourrez participer à des quizz pour remporter des […]

  • Ndamukong Suh : « Mon job est d’énerver Tom Brady »
    Tom Brady énervé ? L’image a plu à Ndamukong Suh. Et il aimerait bien que cela se reproduise ce lundi à cause de lui. « J’adorerais l’énerver et qu’il crie sur ses linemen offensifs pour ne pas m’avoir bloqué, ou sur son coach et tout le monde sur la touche », a expliqué le defensive tackle en […]

  • Une parade pour les Browns en cas de saison à 0 victoire
    Les Browns ne semblent pas prêts de voir une parade pour fêter un titre. Alors pourquoi ne pas prendre le contre-pied ? Chris McNeil, un supporter local, a décidé d’organiser une parade si l’équipe termine avec 0 victoire et 16 défaites cette saison. Le principe sera de tourner autour du stade pour former un 0. […]

  • La liste des nominés pour le trophée Walter Payton
    Chaque année, la NFL récompense un des joueurs de la ligue en lui décernant le trophée Walter Payton. Cette récompense distingue un joueur qui s’est particulièrement illustré pour ses actions personnelles en dehors des terrains de foot et utiles à la société. La ligue a annoncé la sélection des 32 joueurs (un par franchise) qui […]

  • Everson Griffen (Vikings) : « Pour stopper Cam Newton, il faut lui rentrer dedans »
    Ce week-end, les Vikings vont rencontrer les Panthers de Cam Newton pour un vrai choc de NFC. Interrogé sur cette rencontre et sur la tactique à utiliser pour stopper le quarterback de Carolina, le defensive end de Minnesota Everson Griffen a été clair. « Il faut lui rentrer dedans, constamment. C’est un gars costaud. Quand il […]

  • [replay] Sean Payton provoque les Falcons avec un « choke sign »
    Dans le sport US, mettre sa main autour de sa gorge en faisant semblant de s’étrangler, ça s’appelle un « choke sign. » L’idée est de dire à quelqu’un qu’il est habitué à craquer, ou à s’étouffer, dans les moments chauds. Forcément, avec leur défaite au Super Bowl après avoir mené 28-3, les Falcons peuvent être la […]

  • Le petit dej’ : les Jets et Muhammad Wilkerson en divorce, Aaron Rodgers quasiment prêt
    Toute l'actualité du vendredi 8 décembre.

  • Saints – Falcons (17-20) : les Falcons restent en vie grâce à leur défense !
    New Orleans Saints (9-4) – Atlanta Falcons (8-5) : 17-20 Il reste un peu moins de deux minutes à jouer dans ce choc tendu entre les Falcons et les Saints. Drew Brees (26/35, 271 yards, 2TD, 1INT) et son attaque sont dans les 15 yards des Falcons et menés 17 à 20. Le quarterback tente […]

  • Browns : John Dorsey nouveau manager général
    Les Browns n’auront pas tardé à trouver un remplaçant à Sashi Brown ! Renvoyé jeudi, l’ancien vice-président chargé de l’effectif est remplacé par John Dorsey, ancien manager général des Kansas City Chiefs. Browns name John Dorsey General Manager Details » https://t.co/JUmJn98HAJ pic.twitter.com/WyIRp7oyeY — Cleveland Browns (@Browns) 8 décembre 2017 En dehors, de quelques critiques sur […]

jeudi 7 décembre 2017

  • Tre’Davious White (Bills) : « Un match de suspension pour Rob Gronkowski ? Une blague »
    Victime d’un coup très violent de la part de Rob Gronkowski dimanche dernier, Tre’Davious White estime que la sanction de la NFL à l’encontre du tight end des Patriots n’est pas à la hauteur du geste. Selon lui, un match de suspension est loin d’être suffisant. « C’est une blague. Je ne sais pas quoi dire. […]

  • Steelers : Ryan Shazier s’est fait opérer de la colonne vertébrale
    Ryan Shazier est finalement passé sur la table d’opération. D’après ESPN, le linebacker des Steelers a été opéré de la colonne vertébrale mercredi suite à sa blessure effrayante lors de la rencontre entre Cincinnati et Pittsburgh. Aucune autre information n’a été révélée, mais cette nouvelle n’est pas vraiment rassurante car cela signifie que la blessure […]

mardi 5 décembre 2017

  • La course aux playoffs dans l'AFC

    Alors que la lutte est acharnée dans la NFC, les franchises de l'AFC ne semblent pas décidées à se mettre à l'abri et les dernières places qualificatives sont très disputées. Petit bilan à quatre semaines de la fin de la saison régulière dans la conférence américaine. 

    Du trio au duo gagnant

    Il y a quelques semaines, trois équipes semblaient survoler la compétition en AFC. Les Kansas City Chiefs, les Pittsburgh Steelers et les New England Patriots. Mais les premiers cités restent sur six défaites en sept matchs. Ce sont donc les deux franchises les plus régulières de ces dernières années qui caracolent en tête. Les Steelers et les Patriots en sont à dix victoires pour deux défaites et s'affronteront dans ce qui ressemblera à une finale le 17 décembre à Pittsburgh. Le rendez-vous est pris. Derrière, les premiers poursuivants ne semblent pas en mesure de venir inquiéter les équipes de Big Ben et Brady qui seront plus que probablement exempts de premier tour aux playoffs. 

    Titans et Jaguars au coude à coude

    Depuis la blessure de Deshaun Watson, les Titans et les Jaguars sont débarrassés d'une belle concurrence supplémentaire dans la lutte pour le titre en AFC South. Mais les deux équipes se disputent le titre de manière acharnée, elles sont à égalité avec un bilan de 8 - 4. Ils affronteront tous les deux un ténor de la NFC (Seahawks pour les Jaguars et Rams pour les Titans), auront deux matchs abordables face à des équipes au bilan négatifs avant de s'affronter lors de la dernière journée, le 31 décembre. Les Titans avaient remporté le premier duel en début de saison. Mais Jacksonville semble bien plus affûté à l'heure actuelle. Le gagnant de ce match pourrait s'emparer de la troisième place de l'AFC alors que le perdant devrait faire partie des deux dernières équipes qualifiées. 

    Imprévisible AFC West

    Les Chiefs avaient entamé la saison de la meilleure des manières avec cinq victoires en autant de matchs. La qualification pour les playoffs ne faisaient pas l'ombre d'un doute mais en quelques semaines le ciel de Kansas City s'est assombri. Six défaites sur les sept rencontres suivantes. De quoi relancer des Chargers et des Raiders qui n'en demandaient pas tant après un début de saison pour le moins mitigé. Après 12 matchs, les trois franchises en sont à six victoires pour six défaites ! Les Chargers semblent avoir trouvé un rythme de croisière et restent sur trois victoires consécutives avec un Philip Rivers déterminé et efficace. Les Raiders ont enchainé deux victoires face à des adversaires dont la saison est à oublier : les Broncos et les Giants.

    Un calendrier à difficulté variable

    Malheureusement pour les hommes de Jack Del Rio, la fin de saison s'annonce très compliquée à gérer. En effet, un calendrier plus que délicat les attend : un déplacement chez les Chiefs, la réception des Cowboys et des déplacement à Philadelphie et chez les Chargers pour terminer la saison. Autant dire que les confrontations face aux rivaux de division seront primordiales. 

    Les Chargers devront défier deux équipes à 5 - 7, les Jets et les Redskins. En plus de ces matchs abordables, ils défieront les Chiefs et les Raiders.  Autant dire que la tâche est certes compliquée mais la franchise de Los Angeles a toutes les raisons de croire en ses chances. 

    Toujours en tête grâce au tiebreaker, les Chiefs devront penser à gagner quelques matchs et stopper cette chute libre sous peine de voir les playoffs leur passer sous le nez. Ils disposent du calendrier le plus clément avec trois matchs à domicile (Raiders, Chargers, Dolphins) et un déplacement à Denver. Mais les récents revers face aux Jets (5 - 7), aux Bills (6 - 6), aux Giants (2 - 10) ou encore aux Cowboys (6 - 6) montrent bien que quel que soit l'adversaire, la victoire n'est pas garantie pour les troupes d'Andy Reid.

    Il est assez probable que seul le champion de cette division n'accède aux playoffs. La course à la sixième place s'annonçant compliquée pour les franchises de l'AFC West. 

    Bataille pour la sixième place 

    Les Ravens (7 - 5) de Joe Flacco semblent les mieux armés pour arracher la sixième place qualificative. Voire la cinquième. La défense de Baltimore est extrêmement impressionnante et permet de continuer à rêver d'une place en playoffs malgré des débuts peu convaincants. Ils accueilleront les Steelers la semaine prochaine. Quand on voit les problèmes posés par les Colts, les Packers ou encore les Bengals aux hommes de Tomlin, il serait idiot de croire que ce match est dans la poche pour Pittsburgh. Les Ravens défieront ensuite les Browns et les Colts, des matchs à gagner face aux deux plus faibles équipes de la conférence. Avant de terminer face au concurrent de Cincinnati. 

    Mais les Ravens ne sont pas à l'abri. En effet, on retrouve les Bills, et les équipes d'AFC South en embuscade. Les Bills ne sont pas en grande forme mais peuvent réaliser une bonne fin de saison avec trois matchs abordables et un match plus compliqué face aux Patriots. S'ils parviennent à se ressaisir et à enchainer les victoires, ils pourront prétendre à une qualification pour les joutes du mois de janvier ! Enfin, on imagine mal les Jets, les Dolphins et les Bengals venir arracher une place qualificative avec leur bilan actuel de 5 - 7. 


  • NFL 2017 - Ce qu'il faut retenir du week-end...

    Ce qu'il faut retenir du treizième week-end de la saison 2017 de NFL...

    Dallas a obtenu sa première victoire sans Ezekiel Elliott en dominant Washington (38-14). Les Cowboys ont mis fin à une série de trois défaites consécutives. Dak Prescott a lancé deux TD dont un pour Dez Bryant qui, avec cette 72ème réception de TD, est devenu le plus prolifique de l'histoire de la franchise texane dans la catégorie. Kirk Cousins a également lancé deux TD mais aussi deux interceptions. Les Redskins sont quasiment éliminés de la course aux playoffs.

    Les Vikings ont signé une huitième victoire de rang en s'imposant à Atlanta (14-9). Case Keenum est à l'origine des deux TD de Minnesota, dont la défense n'en a accordé aucun aux Falcons.

    Malgré la deuxième plus mauvaise attaque de la ligue, Baltimore s'est régalé offensivement contre Detroit (44-20). Le match est resté serré jusqu'en milieu de dernier quart temps et deux interceptions cruciales : la première sur Matthew Stafford a mis fin à sa série de vingt passes consécutives (record de franchise) et permis aux Ravens de marquer sept points sur le drive suivant, la seconde sur Jake Rudock, qui a remplacé Matthew Stafford sorti sur blessure à la main droite, a été directement retournée pour TD.

    Tom Brady a désormais quinze saisons à plus de dix victoires sous la ceinture, nouveau record NFL. La dixième de cette saison a été obtenue à Buffalo sans trop suer (23-3). Les deux TD des Patriots ont été marqués au troisième quart temps par Rex BurkheadTyrod Taylor a quitté le terrain en début de dernier quart temps, blessé au genou.

    Pour sa première titularisation avec les 49ers, Jimmy Garoppolo est reparti de Chicago avec une victoire (15-14). C'est Robbie Gould qui a mis tous les points des Niners, les trois derniers pour la gagne dans les toutes dernières secondes du match. C'était le premier match du kicker à Soldier Field depuis son licenciement par les Bears avant la saison 2016.

    Aaron Jones a porté le ballon une seule et unique fois pour Green Bay contre Tampa Bay : en prolongation, pour 20 yards et un TD qui a donné la victoire aux Packers (26-20, OT). De retour au terrain après une absence d'un mois sur blessure à l'épaule, Jameis Winston a terminé la rencontre avec deux TD mais aussi sept sacks dont deux et demi pour Clay Matthews. L'un de ces sacks a conduit à un fumble retourné pour TD. 

    Indianapolis est éliminé de la course au titre de division AFC South après sa large défaite à Jacksonville (10-30). Malgré un TD, Jacoby Brissett a lancé deux interceptions. Après une disette d'un mois et demi, Leonard Fournette a retrouvé l'en-but. Son ainé Frank Gore a couvert 61 yards au sol et passé Jerome Bettis et LaDainian Tomlinson pour devenir le cinquième coureur le plus prolifique de l'histoire de la ligue avec 13697 yards.

    Les Broncos continuent leur descente dans la médiocrité en perdant pour la huitième fois d'affilée. Les Dolphins, qui mettent fin à leur propre série de cinq défaites de rang, ont copieusement dominé Denver (35-9). Leur défense a enregistré deux safeties, une première dans l'histoire de la franchise. Elle a aussi limité Trevor Siemian à 1 sur 13 sur troisième down et intercepté le QB des Broncos à trois reprises, dont une interception pour six points.

    Kansas City s'est encore incliné, cette fois chez les Jets (31-38). Alex Smith a statistiquement dominé la bataille des quarterbacks avec plus de 400 yards offensifs et quatre TD, mais Josh McCown a marqué au sol le TD de la victoire après une pléthore de pénalités contre la défense des Chiefs.

    Houston était à deux doigts de l'emporter à Tennessee mais LeShaun Sims a intercepté dans sa end-zone une longue passe de Tom Savage pour DeAndre Hopkins à une minute de la fin du match alors que les Texans n'étaient menés que de trois points. Trois jeux, trois courses et 80 yards plus tard, Derrick Henry parachevait avec un TD le succès des Titans (24-13).

    Sans surprise, Cleveland s'est incliné chez les Chargers pour sa douzième défaite consécutive (10-19). Menés de neuf points à l'entame du dernier quart temps, les Browns ont perdu par deux fois la balle, sur un fumble et une interception de DeShone Kizer dans les cinq dernières minutes du match. Trop faible pour inquiéter des Chargers pourtant peu inspirés en attaque.

    New Orleans a pris possession de la tête de la NFC South en disposant de Carolina à domicile (31-21). Alvin Kamara a marqué le premier et dernier TD des Saints et établi un record de franchise en étant le premier rookie à marquer au moins un TD sur six matchs d'affilée.

    Jared Goff a rendu une fiche de 220 yards, deux TD et une interception, Blaine Gabbert a signé un yard de mieux mais aussi une interception de plus et un TD de moins et les Rams se sont imposés à Arizona (32-16). Les deux interceptions sur le QB des Cardinals ont mené à 16 points pour les visiteurs, l'écart à la fin du match. Avec ses 98 yards en réception de passe, Larry Fitzgerald est désormais quatrième sur la liste des receveurs les plus prolifiques de l'histoire de la NFL avec 15267 yards.

    Les New York Giants avaient choisi de mettre Eli Manning sur le banc, une première en treize anses 210 rencontres, pour leur match à Oakland et de titulariser Geno Smith. Le pari n'a pas été gagnant et les Raiders se sont imposés en n'étant jamais menés de la rencontre (24-17). Marshawn Lynch a signé son premier match à plus de 100 yards depuis sa sortie de retraite et ajouté un TD pour Oakland. La défaite pour NYG a couté leurs têtes aux Head Coach Ben McAdoo et General Manager Jerry Reese.

    Carson Wentz a été dompté par la défense de Seattle pendant que Russell Wilson dansait autour de celle de Philadelphia et les Seahawks ont mis fin à la série de neuf victoires consécutives des Eagles (24-10). Philly était la seule équipe à avoir marqué plus de 20 points lors de tous ses matchs cette saison et cette série a également pris fin.

    Lors du Monday Night, Pittsburgh a bien mal débuté sa rencontre : Ben Roethlisberger s'est fait intercepter sur le premier drive des Steelers puis les visiteurs ont concédé 17 points à Cincinnati dont deux connections entre Andy Dalton et A.J. Green en toute fin de premier et deuxième quart temps. En seconde période, Pittsburgh a amorcé son retour en trouvant à son tour par deux fois la end-zone par Le'Veon Bell puis Antonio Brown avant de conclure sur FG à expiration de l'horloge. Les Bengals peuvent se mordre les doigts d'avoir laissé filer un match au cours duquel ils ont commis 13 pénalités leur coutant 173 yards, un record de la franchise.

    La perf de la semaine :

    QB Alex Smith (Kansas City Chiefs) : 366 yds, 4 TD (passe) / 70 yds (course)

    La quadruple-menace de la semaine : Kansas City Chiefs

    QB Alex Smith : 366 yds, 4 TD (passe) / 70 yds (course)

    RB Kareem Hunt : 40 yds (course) / 23 yds (réception)

    WR Tyreek Hill : 185 yds, 2 TD

    TE Travis Kelce : 94 yds, 2 TD


  • [vidéo] Et le prix du pire plaquage de l’année revient à…
    William Jackson est trop poli. Alors que Le’Veon Bell se dirigeait vers lui lundi soir, le cornerback des Bengals a gentiment… ouvert la route. Jackson pensait peut-être que Bell avait mis le pied dehors, et il ne voulait donc peut-être pas être pénalisé pour un coup à retardement. Ou alors pensait-il que son coéquipier Jordan […]

  • Le petit dej’ : Eli Manning veut débuter, nouvelles rassurantes pour Ryan Shazier
    Toute l'actualité NFL du mardi 5 décembre 2017.

  • Bengals – Steelers (20-23) : une grosse frayeur
    Les Steelers se sont fait peur dans le jeu, mais ils ont surtout peur pour Ryan Shazier.

lundi 4 décembre 2017

  • La folle course aux playoffs dans la NFC

    Nous avons eu droit ce week-end à trois duels opposants des équipes à la lutte pour une place en playoffs NFC. A la clé trois gagnants, les Vikings, les Seahawks et les Saints, et trois perdants, les Falcons, les Eagles et les Panthers. Dans la dernière ligne droite de la saison régulière, tout reste à faire. Nous retiendrons qu'à ce stade, et ça doit être une première, l'équipe qui va accueillir le Big Game est N°1 de sa conférence et pourrait potentiellement jouer Divisional, Finale NFC et Super Bowl à domicile !

    N°1 Minnesota Vikings (10-2) - N°7 Atlanta Falcons (7-5)

    Victorieux des Falcons 14-9 à Atlanta, les hommes de Mike Zimmer ont réalisé le coup de cette 13e journée en s'emparant de la tête de la NFC. La défense n'a pas concédé le moindre touchdown face à l'attaque menée par Matt Ryan, malgré le retour de Devonta Freeman et en limitant Julio Jones à 24 petits yards en 2 réceptions. Offensivement, Case Keenum continue d'impressionner avec une fiche statistique impeccable 25/30, 227 yards, 2 TD et 0 Int. Il réussit même la performance d'être parfait en 2e mi-temps avec 13/13 et 1 TD. Signant par la même occasion son 4e QB rating consécutif à plus de 100, il rejoint Brett Favre (2009) et Daunte Culpepper (2000 et 2004) parmi les seuls passeurs de la franchise à réussir cela.

    5e série de 8 victoires (ou plus) dans leur histoire

    Les Vikings ont donc remporté leur 8e succès de rang. Quatre fois, ils ont réussi pareille série (au moins 8 victoires) : 1969 - 12 victoires - défaite lors du Super Bowl ; 1973 - 9 victoires - défaite lors du Super Bowl ; 1975 - 10 victoires - défaite en Divisional ; 1998 - 8 victoires - défaite en finale NFC.

    De leur côté, les Atlanta Falcons (7-5) sont éjectés de la place Wild Card conquise une semaine auparavant. Si la prestation défensive a été probante (ils n'ont concédé que 14 points), l'attaque a une nouvelle fois été peu inspiré. Le MVP 2016 continue à livrer des prestations très moyennes avec un 16/29 pour 173 yards (rating 72.9). Inquiétant.

    N°2 Philadelphia Eagles (10-2) - N°5 Seattle Seahawks (8-4)

    Avec plus de 31 points par match, Philadelphie, la meilleure attaque de la NFL, se déplaçait sur les terres de la Legion of Boom pour y affronter les Seattle Seahawks. Ces derniers ne pouvaient pas perdre pour garder son destin en mains. Toujours privés de Richard Sherman, ils ont réalisé un match fantastique ne concédant le 1er TD aux Philadelphia Eagles qu'après 48 minutes. Carson Wentz, sérieux candidat au MVP, n'a trouvé qu'à cette occasion la faille dans la défense adverse et encore, au prix d'un drive incroyable. Nelson Agholor (141 yards en 7 réceptions et 1 TD) captant quasiment coup sur coup deux passes de Wentz dont celle-ci :

    Oui, le jeune signal caller a dû s'employer tout le match pour réussir à trouver une faille chez les Seahawks.

    Trop d'occasions manquées

    Les Eagles vont pouvoir s'en vouloir malgré tout. En anglais, on parle de missed opportunities (occasions manquées). Il y eu d'abord cette passe mal ajustée de Wentz qui aurait pu rapporter gros en début de match. Puis, ce fumble du même Wentz à 1 yard de l'en-but (son 22e, N°1 NFL depuis 2016).

    Enfin, 3 minutes après être revenus à 17-10, Doug Pederson ne demande pas l'arbitrage vidéo quand Russell Wilson adresse une passe jugée latérale à son coéquipier, alors qu'elle était clairement vers l'avant. Le challenge gagné, les Seahawks se seraient retrouvés dans l'obligation de punter. Au lieu de cela, Wilson trouve J.D. McKissic pour 15 yards et le TD fatal.

    A ce niveau, ces occasions manquées ne pardonnent pas et nous avons peut-être vu les limites des Eagles face à une grosse défense dans un match à enjeu.

    Russell Wilson, l'autre candidat au MVP

    Pour Pete Carroll, l'opération est parfaite puisque Seattle se place maintenant à la 5e place NFC et passe devant les Carolina Panthers au bénéfice des victoires contre des équipes NFC. Si l'on parle beaucoup de Wentz et de Tom Brady pour le MVP 2017, l'insaisissable Russell Wilson doit être dans les débats. Il gagne des yards et marque des points pour son équipe dans des proportions historiques. Hier, il a gagné 83,2% des yards et marqué 75% des points (en comptant les extra points, 85,7% sans). En cumulant ses gains au sol et dans les airs, il est le n°1 de la NFL actuellement.

    N°4 New Orleans Saints (9-3) - N°6 Carolina Panthers (8-4)

    Le duel au sommet de la NFC Sud a vu la victoire des Saints de Drew Brees. A cette occasion, le QB a passé Peyton Manning (6125) à la 2e place pour les passes complétées dans l'histoire avec 6127. Il ne lui reste que Brett Favre devant lui avec 6300.
    Premiers de la division la plus relevée de la ligue, les Saints sont des candidats sérieux pour janvier. Leur duo de running back Mark Ingram-Alvin Kamara (5 matchs consécutifs à plus de 200 yards cumulés) et l'expérience du vétéran Brees seront des atouts dans les matchs décisifs.

    N°3 Los Angeles Rams (9-3)

    Vainqueurs des Saints une semaine plus tôt, les Rams ont mis à profit leur déplacement chez les Arizona Cardinals pour ramener une victoire précieuse qui leur permet de garder un succès d'avance sur les Seahawks. Là encore la fin de saison sera tendue.

    8e ex-aequos : Lions, Cowboys et Packers (6-6)

    Les 7e étant les Falcons, la chose semble d'ores et déjà compliquée pour ces trois équipes qui n'ont que 6 victoires avec 4 matchs à jouer. On peut imaginer qu'il faudra 10 voire 11 victoires pour accrocher une place en phase finale NFC cette saison donc même avec un sans faute.


  • Carlos Hyde (49ers) : « Jimmy Garoppolo me rappelle un jeune Tom Brady »
    Il n’a fallu qu’un seul match à Jimmy Garoppolo pour charmer ses nouveaux coéquipiers. Et pas seulement grâce à sa bonne bouille de beau gosse. Joe Staley, tackle des 49ers depuis 10 ans, a livré une observation aussi simple qu’heureuse. « Nous avons un quarterback, hein ? » a lâché le vétéran au San Jose Mercury News […]

  • Patriots : Rob Gronkowski suspendu un match
    Le geste violent de Rob Gronkowski sur un joueur au sol après le coup de sifflet ne restera pas impuni. Ce lundi, la NFL a annoncé que le tight end des Patriots sera suspendu pour le prochain match de son équipe. Selon ESPN, il va faire appel de la sanction. Gronkowski avait été pénalisé suite […]

  • Giants : Ben McAdoo et le GM Jerry Reese virés

    Ben McAdoo assurait après la défaite de son équipe 24-17 face aux Oakland Raiders hier, la 10e de la saison, qu'il restait le head coach des New York Giants tant que sa carte d'accès fonctionnait. Ce n'est plus le cas depuis aujourd'hui. Le propriétaire John Mara l'a licencié ainsi que le general manager Jerry Reese, sanctionnant un bilan de 2-10 et une gestion calamiteuse du cas Eli Manning, remplacé de façon inattendue par Geno Smith pour le match d'Oakland.
    Ce choix, qui a mis fin à une série de 210 titularisations consécutives (2e meilleur total de l'histoire pour un QB), a provoqué une déferlement de réactions aussi bien sur les réseaux sociaux que chez les observateurs US.

    Arrivé en 2016, McAdoo s'en va avec un bilan de 13-15, une qualification en playoffs en 2016 (11-5) suivi de la pire dégringolade de la NFL (-52,1% de victoires). Niveau attaque, seuls les Browns et les Bears font pire en yards par match (314,7). Steve Spagnuolo, le coordinateur défensive, va assurer l'intérim au poste de head coach tandis que Kevin Abrams prend le poste de GM pour le reste de la saison.

    A savoir si ce changement est synonyme de retour au poste de QB n°1 pour Manning, il est trop tôt pour le dire, mais c'est forcément une éventualité à ne pas écarter.


  • Falcons : Desmond Trufant est opérationnel
    Privé du match perdu contre les Vikings dimanche par une commotion, Desmond Trufant est sur les rails pour faire son retour ce jeudi dans le choc face aux Saints. Ce lundi, Dan Quinn a annoncé que son cornerback a reçu le feu vert d’un médecin pour sortir du protocole post-commotion et reprendre l’entrainement. Titulaire 11 […]

  • Giants : Eli Manning devrait retrouver son poste de titulaire
    Ben McAdoo est parti, Eli Manning peut revenir ? C’est apparemment le scénario qui va se dérouler à New York. Selon ESPN, le quarterback de 36 ans devrait récupérer son poste de titulaire pour le prochain match des Giants. Ce serait donc contre les Cowboys, pour une rivalité de division. Bon camarade depuis sa mise […]

  • Bills : rien de sérieux pour Tyrod Taylor
    Évacué sur une voiturette dimanche soir, Tyrod Taylor ne devrait finalement pas être absent trop longtemps. Selon le correspondant d’ESPN à Buffalo, le quarterback n’a pas été touché au niveau des ligaments. Il souffre « juste » d’une contusion au niveau du tendon patellaire. Son retour est attendu d’un jour à l’autre. Au cours de sa conférence de […]

  • Quiz : avez-vous bien suivi la semaine 13 en NFL ?
    Pour la seconde fois de la saison, les Eagles sont tombés face à des Seahawks réalistes. Cependant, ce n’est pas le seul fait majeur de cette semaine 13 en NFL. C’est parti pour le quiz !

  • [replay] Footeuil – Semaine 13 : qui a les meilleurs receveurs ?
    Avec un peu de retard, voici le replay de l’émission d’avant-match de dimanche. On a parlé des matchs, des franchises, mais aussi des meilleurs groupes de receveurs de la NFL.

  • Duel au sommet de la NFC Sud

    Trois équipes se disputaient ce week-end la tête de la NFC Sud: les Atlanta Falcons, les Carolina Panthers et les New Orleans Saints.

    C'est le duel entre ces 2 derniers auquel nous avons pu assister: les Saints dont la longue série de victoires a été stoppées la semaine dernière par les Rams, les Panthers qui cherchaient également leur revanche suite à leur défaite 34-13 contre la Nouvelle Orléans en semaine 2.

    Hélas, Carolina s'incline à nouveau cette semaine sur un score similaire.

    La défense des Saints limite Cam Newton à 183 yards avec 17/27 et 2 touchdowns. Il aura pu compter à la passe sur Devin Funchess qui réceptionne pour 60 yards et Cam Newton est lui-même le meilleur coureur avec 51 yards.

    Drew Brees lance 269 yards pour 1 touchdown et 25/34. Le meilleur coureur est Mark Ingram avec 85 yards et 1 touchdown, suivi par Alvin Kamara avec 60 yards et 2 touchdown. L'incroyable rookie Alvin Kamara  est aussi l'un des meilleurs receveurs du match avec 66 yards derrière Michael Thomas avec 70 yards et 1 touchdown.

    Le film du match

    Dés le 1er quart-temps les équipes se rendent coup sur coup et avec une certaine brutalité sur le terrain. C'est d'abord Kamara qui marque en force le 1er touchdown à la course au bout de 5 minutes. 0-7 pour la Nouvelle Orléans. Puis 5 minutes plus tard, Jonathan Stewart lui rend la pareille à la course également pour remonter au score. 7-7. Les défenses reprennent alors la main forçant les 2 équipes à se débarrasser du ballon sans aucun nouveau point marqué ce quart-temps.

    Le deuxième quart-temps est à l'avantage des Saints qui démarrent par une percée incroyable de Ingram de 72 yards qu'il converti en touchdown sur la course suivante. 7-14 pour la Nouvelle Orléans. Les Panthers eux n'arrivent pas à avancer et sont obligés de punter mais sous la pression des locaux, le punter Michael Palardy manque le ballon et les Saints démarrent finalement sur les 30 yards des visiteurs. Les Panthers payent cher cette erreur par un touchdown reçu de Thomas. 7-21 pour les Saints. Pas plus de réussite sur le drive suivant pour Carolina. Mais alors que les Saints relancent, c'est au tour de Hill de commettre un fumble et au tour des visiteurs de récupérer le ballon dans le camp adverse. Deux belles passes de Cam Newton plus tard, c'est le Rookie Christian McCaffrey qui permet aux Panthers de réduire le score. 14-21 pour la Nouvelle Orléans.

    Le troisième quart temps est à sens unique: impossible pour les Carolina d'obtenir une première tentative sous la pression de la défense. Pendant ce temps, Kamara survole toujours le jeu et arrache un nouveau touchdown à la course pour les Saints. 14-28 pour la Nouvelle Orléans. Une deuxième opportunité est même donnée aux locaux mais le field goal de 38 yards échoue.

    Les Panthers s'acharnent au début du dernier quart-temps pour arriver enfin dans la redzone des Saints mais malgré un quatrième tentative tentée, ça ne passe décidément pas. Drew Brees ne fait pas mieux sur son drive suivant mais à la réception c'est un nouveau fumble pour Carolina qui laisse démarrer les Saints dans leur camp. Une nouvelle réception de Kamara ammène l'équipe dans la redzone mais les locaux doivent cette fois se contenter d'un field goal. 14-31 pour la Nouvelle Orléans. Cam Newton ne lâche rien et va chercher lui même la première tentative suivante et c'est cette fois Devin Funchess qui attrape le ballon et court dans la endzone. 21-31. Ce sera le score final car le on side kick tenté par les Panthers que l'on croit valide est finalement annulé après un challenge des Saints.

     Au final

    Le joueur du match est incontestablement Kamara qui est non seulement inarrêtable (il saute par dessus ses adversaires !) à la course mais aussi dangereux à la passe.

    Belle affaire pour les Saints qui prennent la tête de la division d'autant que les Falcons se sont inclinés contre les Vikings. Mais tout reste à faire car il reste justement 2 matchs à jouer pour la Nouvelle Orléans contre les Falcons avant la fin de la saison. On scrutera avec intérêt la première rencontre entre ces rivaux jeudi.

    Pour les Panthers, rien n'est perdu il reste une wildcard à aller chercher pour aller en playoff et leur calendrier à venir est plutôt clément. Il ne faudra rien céder.

    [lié à Saints 31 - 21 Panthers]

  • College Football Playoff - Top 10

    La saison régulière de College Football est officiellement terminée et le comité de sélection du playoff a rendu son verdict. Quelles sont les quatre équipes qui s'affronteront lors du playoff 2017 et qui sont les heureux invités aux quatre autres bowls du Nouvel An ?

    College Football Playoff

    Demi finale au Rose Bowl - 1 janvier (23h00, heure de Paris)

    (2) Oklahoma Sooners (12-1) vs. (3) Georgia Bulldogs (12-1)

    En dominant aisément TCU (41-17), Oklahoma a remporté la conférence Big 12 et validé son ticket pour le playoff. Les Sooners ont débuté la saison en s'imposant à Ohio State (31-15) mais connu un passage à vide au tournant d'octobre, peinant pour gagner à Baylor (49-41) puis perdant à domicile la semaine suivante contre Iowa State (31-38). Après une âpre bataille remportée contre le grand rival Texas (29-24), OU a dominé le reste de ses matchs avec notamment une victoire à Oklahoma State (62-52) et contre TCU (38-20).

    Georgia a pris sa revanche sur Auburn lors de la finale de la conférence SEC (28-7). La victoire convaincante efface la punition reçue à Auburn mi-novembre (17-40). Les Bulldogs ont survolé la SEC East, rempotant tous leurs matchs par au moins deux touchdowns d'écart et étrillant les autres favoris de début de saison, Tennessee (41-0) et Florida (42-7). Les Dawgs bénéficient également d'une bonne victoire hors-conférence à Notre Dame (19-20), même si les Irish se sont avérés plus tendres que prévus.

    Demi finale au Sugar Bowl - 2 janvier (2h45, heure de Paris) 

    (1) Clemson Tigers (12-1) vs. (4) Alabama Crimson Tide (11-1)

    Il n'y a jamais eu de suspense lors de la finale de la conférence ACC. Clemson a dominé Miami de la tête et des épaules (38-3). Les Tigers se sont appuyés toute la saison sur une très solide défense et ont également désormais une attaque efficace. Leurs victoires en septembre sur Auburn (14-6), à Louisville (47-21) et à Virginia Tech (31-17) ont suffisamment impressionné le comité de sélection pour excuser la pitoyable défaite à Syracuse (24-27) contre une équipe Orange qui a fini la saison avec huit défaites.

    Si Alabama n'a pas semblé aussi terrifiant que les années passées, le comité de sélection a décidé que le Tide était toujours l'une des toutes meilleures équipes du pays, au moins sur le papier. Bama a certes gagné à Texas A&M (27-19), contre LSU (24-10) et à Mississippi State (31-24) mais aucune de ces trois équipes n'a vraiment été une terreur cette saison. Alabama n'a pas non plus brillé à Auburn, battu par son grand rival lors de l'Iron Bowl (14-26). 

    Finale à Atlanta - 9 janvier (2h00, heure de Paris) 

    D'après ESPN, Alabama a 35% de chance de remporter le playoff, suivi par Georgia (24%), Clemson (23%) et Oklahoma (18%). 

    Bowls du Nouvel An

    Cotton Bowl - 30 décembre (2h30, heure de Paris)

    (5) Ohio State Buckeyes (11-2) vs. (8) USC Trojans (11-2)

    Bien qu'ayant remporté la conférence Big Ten en battant Wisconsin (27-21), Ohio State n'a pas été retenu pour le playoff, la faute à une misérable performance à Iowa (24-55). 

    USC a dominé Stanford pour la deuxième fois de la saison, la seconde en finale de la conférence Pac-12 (31-28). Mais deux défaites en saison régulière, dont une fessée reçue à Notre Dame (14-49), ont fermé la porte du playoff à USC.

    Fiesta Bowl - 30 décembre (22h00, heure de Paris)

    (9) Penn State Nittany Lions (10-2) vs. (11) Washington Huskies (10-2)

    Penn State a perdu deux matchs en saison régulière par un total de quatre points: à Ohio State (38-39) et à Michigan State (24-27) dans un match perturbé par l'orage. 

    Washington a également subi deux défaites cette saison, dont l'une peu glorieuse à Arizona State (7-13). L'autre, à Stanford (22-30), a couté aux Huskies une place en finale de conférence Pac-12.

    Orange Bowl - 31 décembre (2h00, heure de Paris)

    (6) Wisconsin Badgers (12-1) vs. (10) Miami Hurricanes (10-2)

    Wisconsin s'est incliné en finale de conférence Big Ten contre Ohio State (21-27) et abandonné par la-même une place en playoff. Les Badgers sont la seule équipe des conférences "Power 5" à avoir atteint une finale de conférence en étant toujours invaincus.

    Miami s'est fait corrigé par Clemson en finale de la conférence ACC (3-38), une semaine après avoir piteusement perdu à Pittsburgh (14-24). Les convaincantes victoires sur Virginia Tech (41-8) et Notre Dame (41-8) n'ont été que des écrans de fumée pour les Hurricanes.

    Peach Bowl - 1er janvier (18h30, heure de Paris)

    (7) Auburn Tigers (10-3) vs. (12) UCF Knights (12-0)

    Après avoir battu Georgia (40-17) et Alabama (26-14), tout le monde voyait Auburn remporter la conférence SEC et valider un ticket en playoffs, malgré deux défaites à Clemson (6-14) et LSU (23-27). Mais les Tigers ont été dominés dans leur revanche contre Georgia lors de la finale de conférence SEC (7-28) et automatiquement éliminés de la course au playoff.

    UCF a terminé la saison invaincu avec une excitante victoire en finale de conférence AAC sur Memphis (62-55, 2 OT). Les Knights sont l'équipe des conférences "Group of Five" la mieux classée et ils gagnent donc automatiquement leur ticket pour un bol du Nouvel An.


  • Huitième victoire de rang pour les Patriots

    Les Buffalo Bills (6 – 5) accueillaient les New England Patriots (9 – 2) dans l’espoir de conserver une bonne position dans la course aux playoffs. Un déplacement qui réussit bien à Tom Brady. Les Patriots restaient sur douze victoires consécutives en déplacement. Et une fois de plus, la franchise de Nouvelle Angleterre a dominé de bout en bout la rencontre.

    Taylor blessé et… intercepté

    Sur le premier drive, T-Mobile se blesse au genou mais n’est pas remplacé. Dérangé dans ses déplacements, le quarterback réalise malgré un bon premier drive avec quelques belles passes et un enchainement de first downs. Mais la nouvelle recrue de Belichick, Eric Lee, intercepte Tyrod Taylor dans la redzone. Sans doute le tournant du match.

    La première mi-temps verra les deux défenses stopper les vaines tentatives des attaques en redzone. Ce sont donc les kickers qui inscrivent les seuls points d’une première mi-temps stérile. Les visiteurs rentrent au vestiaire avec une avance de six points : 9 – 3. Une mi-temps durant laquelle le jeu au sol des Pats a semblé faire mal à la défense locale. Mais McDermott a pu compter sur une défense toujours aussi efficace dans les derniers mètres.

    Gronk Time

    La deuxième mi-temps commence comme souvent pour les champions en titre. Sous l’impulsion de Dion Lewis, les Patriots progressent avant de voir Rex Burkhead aller chercher le premier touchdown de la journée. 16 - 3, le match semble déjà plié. Sans convaincre véritablement, les leaders de l’AFC East contrôlent la rencontre. Burkhead, l’un des hommes providentiels de ces dernières semaines, remet le couvert quelques minutes plus tard. Un drive marqué par une domination dans les airs de l’inévitable Rob Gronkowski.

    Un Gronk qui terminera la rencontre avec 9 réceptions pour 147 yards, soit plus de yards que l’ensemble des receveurs des Bills. Taylor, toujours blessé, est contraint de laisser sa place à Nathan Peterman. Après s’être fait remarquer pour de belles réceptions, Gronk craque alors que le messe est dite depuis bien longtemps. Brady tente une passe vers son tight end, la passe est interceptée par Tre'Davious White. Le numéro 87, estimant avoir été retenu, se jette sur son adversaire alors que le jeu est arrêté. Une descente de coude qui pourrait bien coûter cher. Une bien triste fin pour un match bien terne : 23 – 3 score final.

    En bref

    Aucun touchdown n’a été inscrit par les airs, c’est donc au sol que les attaques se sont imposées. Lewis termine la rencontre avec 92 yards en 15 tentatives alors que McCoy termine avec un petit yards de plus en autant de tentatives. Mais Burkhead ajoute pas moins de 78 yards et surtout 2 touchdowns. Au total, les Patriots terminent la rencontre avec plus de 190 yards au sol. Brady en finit avec un 21/30 pour 258 yards, aucun touchdown et une interception alors qu'en face Taylor rend une fiche de 9/18 pour 65 yards et une interception également. Peterman, pas aidé par ses receveurs, termine avec un 6/15 pour 50 yards. Zay Jones est en tête des stats des receveurs avec à peine deux réceptions pour 22 yards. Preuve du manque de talent dans le groupe des receveurs. Gilmore est à créditer d'un excellent match. 

    La course aux playoffs est toujours d’actualité pour les Bills. Mais ils devront se ressaisir et enchainer les victoires pour espérer enfin accéder aux playoffs après plus de 15 ans d’absence. Les Patriots s’envolent en tête de l’AFC East avec cette huitième victoire consécutive. La première place de la conférence se jouera plus que probablement dans deux semaines à Pittsburgh.

    [lié à Bills 3 - 23 Patriots]

  • Précieuse victoire pour les Titans dans l'AFC Sud

    Le mano-a-mano en tête de l'AFC Sud entre les Titans(8-4) et les Jaguars(8-4) continue, après les victoires de ces deux équipes ce dimanche de Week 13 face aux deux autres franchises de la division. Jacksonville a balayé les Colts d'Indianapolis (30-10) tandis que Tennesse a dû attendre la toute fin de leur duel pour écarter Houston.

    Meilleur départ pour Houston

    Pourtant, ce sont les Texans qui prennent le dessus en début de rencontre et qui sont les premiers à débloquer leur compteur. Après un fieldgoal au terme de la première série de la partie, Tom Savage (31/49, 365 yds, 1 TD, 1 INT) trouve Stephen Anderson dans la zone d'en-but pour porter la marque à 10-0 dans le second quart-temps.

    Mené devant son public, Tennessee se ressaisit dès la série suivante et Marcus Mariota (15/23, 150 yds, 1 TD, 1 TD à la course) doit s'employer sur une course de 9 yards pour réduire l'écart au tableau d'affichage (7-10).

    Fairbairn craque...

    Pour sa première saison dans la grande ligue, le kicker des Texans Ka'imi Fairbairn avait jusque-là été plutôt irreprochable, en réussissant 15 de ses 17 tentatives de fieldgoals depuis le début de la saison. Malheureusement pour son équipe, il va manquer deux coups de pied de 48 et 28 yards qui auraient pu peser lourd dans la balance au niveau comptable. Pire, les Titans vont faire payer cher ces deux échecs au malheureux joueur de l'équipe spéciale. Le premier, juste avant la pause, offre une position idéale sur le terrain que Tennessee mettra à profit en égalisant sur un fieldgoal de 43 yards pour Ryan Succop (10-10). Le second, dans le troisième quart-temps, sera suivi quelques minutes par le second touchdown des locaux sur une passe de 24 yards de Mariota pour Delanie Walker (17-10).

    Suspense jusqu'au bout...

    Le chrono tourne et nous sommes dans le quatrième quart-temps. Fairbairn réussi un coup de pied à 42 yards des perches (17-13) et la défense force son adversaire à un 3&out pour récupérer le cuir avec moins de trois minutes à jouer. Tout est encore possible car Houston est déjà dans le camp adverse. Savage et les siens parviennent même à obtenir un first down sur une 4&19 suite à une incroyable série de trois false starts. Mais sur le jeu suivant, alors qu'il reste encore du temps au chrono, Savage lance une étrange bombe dans la endzone à l'intention d'un DeAndre Hopkins pourtant suivi de près par deux défenseurs dont l'un, LeShaun Sims, interceptera le cuir pour soulager son camp. Tennessee n'a plus qu'à gérer la montre et sur un nouveau jeu de course, Derrick Henry (11 courses, 109 yds, 1 TD) échappe à la vigilence de ses vis-à-vis pour donner le coup de grâce avec un ultime touchdown de 75 yards (24-13)

    [lié à Titans 24 - 13 Texans]

samedi 2 décembre 2017

  • [vidéo] Les meilleurs moments de la carrière de LaDainian Tomlinson
    A l’image d’un Lawrence Taylor ou d’un Deion Sanders, LaDainian Tomlinson a révolutionné son poste. Figure emblématique de l’université de TCU, le running-back était capable de tout faire… Même lancer des touchdowns ! En 2006, avec les Chargers, Tomlinson avait été élu MVP. Notamment en devenant le recordman du nombre de points et de touchdowns […]

  • Eagles : Alshon Jeffery prolonge pour 4 ans et 52 millions
    Alshon Jeffery ne sera finalement pas agent libre la saison prochaine. Selon Adam Schefter de ESPN, Jeffery et les Eagles ont paraphé une prolongation de contrat de 4 ans pour 52 millions de dollars, dont 27 millions garantis. Le joueur et l’équipe deviennent désormais liés jusqu’en 2021. Le receveur de 27 ans avait été l’une […]

  • [Super Bowl Stories] Épisode XLII : The Helmet Catch
    À 11 semaines du Super Bowl LII, épisode 42 de notre rétrospective exceptionnelle, le Super Bowl XLII

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Brèves

Seniors - D2

dimanche 5 mars

Victoire 52-00 face aux Pygargues de Troyes.
Prochain match le 18/03 au Mans contre les Mousquetaires de Chatenay- Malabry

U19

dimanche 22 janvier

Victoire Dimanche après-midi 19-02 face aux Dockers (Nantes).
Prochain match le samedi 04 Février. Nos U19 se déplaceront le samedi soir aux Mariners de Vannes.

U19

dimanche 15 janvier

Défaite Samedi après-midi 00-14 face aux Pionniers (Tours).
Prochain match dimanche 22 janvier au Mans face aux Dockers de Nantes.

U16

dimanche 15 janvier

Victoire samedi après-midi face aux Pionniers de Tours (20-08).
Prochain match de Samedi 28 Janvier à Tours le 28/01 (Plateau)